Goure : Juillet 2016 -De ce naufrage (la vieillesse), on ne sort pas vivant.

Ennat lit : Mars 2016 – un roman que j’ai trouvé à la fois beau et dérangeant

Le blog de Roméo : Juillet 2015 – Chronique d’un drame familial, Le vase où meurt cette verveine est un roman d’interrogations : Y a-t-il un âge pour aimer, quelle vie possible sans autonomie, où se trouve la vérité dans nos relations, notre enfance nous condamne-t-elle, jusqu’où sommes-nous capables d’aller quand nous sommes complètement perdus ?

Lire et relire : Mai 2015 – Un livre loin de ce que j’imaginais et que j’ai adoré !

Mes petits Bonheurs : Mai 2015 – C’est un roman dur, dont on ne ressort pas indemne

Les lectures d’Antigone : Avril 2015 – Un coup de cœur doux et terrifiant à la fois.

Enlivrez-vous : Janvier 2015 – Un roman beau et juste sur la vieillesse et les relations familiales.

Mon Blog Note : Janvier 2015 – Une lecture bouleversante, qui m’a marquée.

Les mots de Mélo : Novembre 2014 – Une lecture qui marque pour longtemps.

Libraire Le goût des mots : Septembre 2014 – Un roman épistolaire que l’on n’est pas prêt d’oublier.

Mes bulles d’air : Septembre 2014 – C’est un tourbillon d’émotions qui m’a complètement soufflée, après quelques premières pages calmes et douces, la réalité tombe comme un couperet.

Le pandémonium Littéraire : Juin 2014   « Entre déclarations d’amour pudiques, chamailleries de jeune couple et zones d’incompréhension notamment quand il s’agit de leurs enfants, c’est entre les lettres et entre les mots que se dessine la relation très forte qui unit Joseph et Zika.  »

Les coups de cœur des libraires :  « Frédérique Martin manie le roman épistolaire avec beaucoup de dextérité et d’intelligence, emmenant le lecteur jusqu’au dramatique dénouement final. Nous sommes loin, très loin, du roman complaisant, la lucidité des personnages sur eux-mêmes et sur leurs proches est magnifiquement évoquée. » ©Page Août-Septembre 2012

Les pages de lecture de Sandrine : Octobre 2013 –  « J’ai eu plusieurs fois le cœur serré pour Joseph et Zika, c’est une histoire belle, forte et triste que j’ai beaucoup aimée. »

Les facéties de Lucie : Mai 2013 « Il m’a scotché ce roman. Il est dérangeant par les inavouables vérités qu’il met au jour. »

Bricabook : Mai 2013 « la narration est, elle, ponctuée par des phrases sublimes, de celles qu’on garde en soi pour un sacré bout de temps. »

Dans la bibliothèque de Noukette : Mai 2013 « Oui, ce roman chamboule… Il égratigne le sacro-saint amour que se doivent parents et enfants, il remue profondément, dérange et lacère le coeur… »

Le blog du petit carré jaune : Mai 2013 « Ce roman est une claque. Il est impossible d’en sortir indemne. Il interroge, modifie notre vision sur notre besoin d’amour, sur nos attentes et nos espoirs. Connaissons nous vraiment l’autre avec qui nous partageons notre vie ? Connaissons nous vraiment nos enfants ? Que ferions nous si nous étions à la place d’un des protagonistes de cette histoire ? »

La chronique de Laurie Amalrieu : Mai 2013

Jack se livre : Mai 2013  « Bouleversant…un vrai coup de cœur… »

Blog de la Médiathèque de Saint Quentin en Yvelines : Avril 2013 « Un questionnement universel, pudique, posé ici d’une façon vive et tranchée, assez redoutable d’ailleurs. »

Chez Plouf : Avril 2013

Les p’tits cartons d’Emma : Avril 2013

Blablamia : Avril 2013

Mille et une pages : Avril 2013 « Ce roman m’a touchée jusqu’au fond des tripes. Vous savez, c’est ce genre de roman qu’on apprécie encore plus car il tombe au bon moment, car il donne l’impression de parler directement à son lecteur, d’avoir été écrit pour lui. »

Le potentiel livresque : Avril 2013

Critiqueslibres.com : Mars 2013

Des livres et Sharon : Mars 2013

Les livres de Georges Sand et moi : Mars 2013

Café littéraire d’Escalquens : Février 2013

Cinquième de couverture : Février 2013

Le blog à lire FR3 : « Attention, livre troublant et dérangeant… »  Janvier 2013

Les confessions d’un marque page : janvier 2013

L’Antre des mots : Janvier 2013

L’espèce de Blog : Janvier 2013

Les lectures de Fransoaz : Décembre 2012 « Frédérique Martin aborde le thème des malentendus générationnels et des rôles inversés quand les enfants doivent prendre en charge les parents vieillissants. Elle dresse le portrait idéalisé du couple et de la passion infinie qui se perpétue jour après jour. Elle surprend le lecteur en poussant au paroxysme l’hostilité de cette femme âgée pour sa fille vindicative. Le malaise étreint le lecteur oppressé qui ne peut croire à ce qu’il lit. »

Les lectures de Martine – Décembre 2012

La croqueuse de mots : Décembre 2012 « Un roman à l’écriture éblouissante »

Avel Bre : Novembre 2012

Coup de coeur de la Bibliothèque de Huningue : Novembre 2012

L’atelier de Fabeli : Novembre 2012

ActuaLittés : Octobre 2012 « Ce livre commotionne, il livre une réalité peu harmonieuse, difficile à affronter, violente mais sans doute pas si éloignée de nos histoires personnelles. »

Les jardins d’Hélène : Octobre 2012

Pages en partage : Octobre 2012 « Magnifique roman épistolaire… qui nous plonge dans les sentiments humains des plus subtils aux plus exacerbés, jusqu’à l’effroi. »

Clara et les mots : Octobre 2012

Le Glob – Blog des médiathèques d’Antony : Octobre 2012

Au 4 rue des Poufs : Octobre 2012

Coup de cœur Fnac Lyon part Dieu : Septembre 2012

Culture-Chronique : Septembre 2012

Les livres d’Agathe : septembre 2012

La fringale littéraire : Septembre 2012

L’avenir.net : Septembre 2012

Le choix des libraires : Septembre 2012

Cher Média – Septembre 2012 « Il y avait longtemps que je n’avais pas lu un livre aussi vite. »

Blue Moon (bis) : Septembre 2012

CeciBon…de lire : Septembre 2011

Le blog d’Aifelle – Septembre 2012

L’arbre à palabres – Septembre 2012

Le blog de Muréliane : septembre 2012

Blog Le goût des mots : Septembre 2012

Librairie Le goût des mots : Septembre 2012

L’Ivre de Lire : Septembre 2012 « J’ai été subjugué par la violence et la beauté de ce roman de Frédérique Martin. »

Le blog de Clarabel : Septembre 2012

Médiathèques RATP – Septembre 2012

Blue Moon : Septembre 2012

Le blog de Sybille de Bollardière : Septembre 2012

Entrée Livre et CéciBon… de lire : Septembre 2012 : « L’écriture de Frédérique Martin est pleine de poésie, d’amour, de tendresse et de finesse. Au fil des lettres de Zika et Joseph, elle transforme ce roman épistolaire amoureux pour nous emmener doucement au cœur d’une famille en souffrance jusqu’à un dénouement plein de surprise. »

Librairie Rive gauche à Lyon : Août 2012  – Coup de coeur

Librairie Decître à Grenoble – Août 2012

Les fanas de livres : Août 2012

Le coup de cœur de Zazy – Août 2012 « A la fois doux et brutal, ce n’est pas un livre anodin. »

Chaise longue et bouquins – Août 2012

A bride abattue – Août 2012 « Et pourquoi ai-je envie d’être dithyrambique à son propos ? Parce que c’est excellemment écrit, qu’il y a une dose d’humour faramineuse, et que les querelles amoureuses d’un couple de septuagénaires c’est assez nouveau pour qu’on le souligne. »

Librairie Mollat à Bordeaux – Août 2012

Charlotte l’insatiable – août 2012 « Le vase où meurt cette verveine est tout sauf léger. C’est un roman violent, dérangeant, remuant. »

Entrée Livre – Communauté de lecteurs – août 2012

La librairie de Liliwenn – Août 2012

Le blog de Jostein – Août 2012

Le furet du Nord et Le top du top de Libfly – Août 2012

Les golfeurs associés – Août 2012

Librairie Jaubert – Juillet 2012

CulturaSélection Talents à découvrir 2012 – Juillet 2012