Pour laisser derrière soi l’inéluctable
Pour garder devant soi le possible
Pour bâillonner la peur
Pour grandir
Parce que c’est nécessaire
Parce que c’est inévitable
Pour vivre jusqu’au bout
Pour mourir de joie
Pour être là et pas ailleurs
Parce que rien ne dure
Pour que rien ne dure
Pour accueillir et ouvrir
Pour embrasser
Pour offrir
Parce que je le veux
Parce que j’y crois
Parce que c’est ainsi
Parce que souffrir est sans objet
Pour apprendre qui on est et jusqu’où on ira
Pour savoir et ignorer
Pour arrondir l’angle
Pour avoir maille à revenir
Pour connaître la fierté
Pour éprouver son courage
Pour dormir ce soir
Pour se réveiller demain

Va, courons, tourbillonnez
Petite cantate légère
Petite danse avec soi-même
je nous souhaite d’empoigner
l’ardent,
le téméraire,
et le vif,
chaque jour dans cette nouvelle année.

CP : Frédérique Martin

40 Responses to Passer
  1. oh là maintenant vais le faire !

  2. Pour Frédérique M.

    Elle est belle frégate,
    Après avoir tiré bien des bords,
    Elle filait au plus près du vent.
    Une flèche brisée dans la mature
    Mit la voilure ,en berne,
    Le navire,en perdition,
    Se retrouva coque de noix.

    Maintenant, faut colmater
    Aller plus faible allure,
    Réduire un peu la toile,
    S ‘accrocher malgré vents et marées
    Jeter l’ancre , ne pas déraper…

    Cette frégate est hauturière,
    Elle se forgera le caractère
    Pour affronter la grosse mer.
    Ses colères, ses beautés,
    Les odeurs de sel marin
    L’ amateloteront.
    Pourvu qu’au plus dur
    Des coups de tabac
    Elle puisse entrevoir,
    Malgré les hauts, les bas
    Les mouvantes beautés
    Du voyage

    Ohé,ohé
    Hardi, Moussaillonne !

  3. ???

  4. Des paroles fortes qui ont le mérite de donner de l’élan !

    Peut-être que cela va paraître hors de propos, mais tout ceci me fait songer à la pensée bouddhiste suivante : « mille victoires sur milles ennemis ne valent pas une seule victoire sur soi-même »

    (sur ce, « banané split » et à bientôt !)

  5. Merci c’est trés beau
    Bonne année a toi

  6. Commencer l’année avec toi de cette façon, j’adore! Je deviens, si je ne l’étais déjà, une inconditionnelle de ta poèsie! Celle-ci est la bienvenue pour tout un tas de raisons. C’est une lumière dans le brouillard, c’est un but, bref, c’est la vie! Merci à toi.

  7. Un matin d’aujourd’hui où se mêlent la joie la vie d’une poétesse Martin comme d’un Reggiani (« Mon pays c’est la vie » ;)).
    Merci pour ces mots-là, Frédérique, et très très belle année à vous aussi (et à vos lecteurs/trices).

  8. Toujours ce rythme, cette frénésie, ce tourbillon de la vie. Si j’ai pu contenir mon souffle, cette fois, j’ai la tête qui tourne !
    Merci Frédérique, pour ce doux vertige. Mes meilleurs vœux vous accompagnent à l’aube de l’an neuf. Permettez-moi de vous embrasser.

  9. Peut-on imaginer plus beau programme que celui que nous dictent tes vers ? Mille mercis Frédérique !! Oui, oui, je veux courir, tourbillonner…rêver, aimer, sentir, saisir l’insaisissable, m’enthousiasmer d’être vivante … Que 2012 nous garde cette énergie de vivre et de créer !!
    Bisous, bisous !!

  10. Ton texte et en particulier le passage
    « Parce que souffrir est sans objet
    Pour apprendre qui on est et jusqu’où on ira »
    m’a incité à retourner dans un livre que j’ai bcp lu il y a une quinzaine d’années au moins. Il s’agit d’un livre de Jean-François Decker, « Créez votre vie ». Et j’ai retrouvé le passage que m’a évoqué cette idée que souffrir n’est pas nécessaire :
    « Nous devons apprendre à évoluer sans souffrir, de notre propre initiative, ce qui suppose d’avoir suffisamment d’intelligence et de sensibilité pour sentir à quel moment et dans quel sens nous devons évoluer.
    Il faut également avoir le courage, la détermination nécessaire pour assumer le changement que l’on pressent inévitable, en anticipant sur l’événement. En effet, pour changer il est toujours nécessaire de s’arracher à ses habitudes, à son passé, à une sécurité plus ou moins illusoire.
    A ces conditions, il nous est possible de nous développer, de nous épanouir, de progresser indéfiniment en maîtrisant de mieux en mieux notre vie, sans souffrir, ou en souffrant le moins possible. »
    C’est ce que tu nous souhaites pour la nouvelle année avec ton « empoigner l’ardent, le téméraire, et le vif ».
    Belle année Frédérique.

  11. Merci de nous rappeler, Frédérique, qu’il n’y a rien d’autre jamais que le « vierge, le vivace et le bel aujourd’hui ». Autant faire avec… Que 2012 t’en apporte 366 de savoureux, à déguster à belles dents.

  12. Au seuil de l’an nouveau tout le possible des mots…
    Bonne année, Frédérique!

  13. Belle, bonne et douce année, chère Frédérique.
    Je vois l’annonce d’un coffret érotique avec des textes, de vous, de Jacques Abeille, Emmanuel Pierrat et Eric Pessan… Une merveille de cadeau qui nous attend ! 🙂

    • @ Michèle : Oui, un coffret érotique au printemps, et mon roman chez Belfond en septembre « Le vase où meurt cette verveine ». Il faut que je sois prête pour cette belle année, n’est ce pas ?

  14. oui, et je la trouve sublime. Vos mots danseraient-ils avec celle-ci ?

  15. Bon voilà, c’est très beau, j’ai la larme à l’oeil.
    Tss.
    (Bisou.)

  16. Je te souhaite énergie et sérénité. Merci pour ce beau poème.

  17. Je suis sur le QI , c’est très rare !

  18. Mais pourquoi ne suis-je pas prévenu? Je suis abonné pourtant! (Ma cotisation peut-être?)

    Superbe, Frédérique! Superbe! Et pourtant Dieu sait que l’exercice est difficile!

    Donc, de nouveau : Très bonne année à vous!!

    • Cher Pluplu, votre cotisation vous est offerte à vie… je ne comprends pas. J’ai pourtant donné des instructions précises. Un jaloux sans doute. Heureusement que vous êtes passé.

  19. Je suis repassée pour voir si tout se passait bien 🙂

  20. Mouaaaaaaaaaaaaaaaahhh !! !Merki Frédérique!!! (Et la Zoë qui repasse!!! Vive le Grand Sud-Ouest et le plateau de Lamnezaaaaaaaaaannnn!!! )

  21. Lannemezan, Pluplu, le plateau de Lannemezaaaaaaaaaannnn… 🙂

    Je passais vous saluer, Frédérique, et vous embrasser 🙂

  22. Lannezan? Lannememezan?


[top]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *