Je l’ai dit précédemment, ce n’est pas parce que le mois d’août nous assomme à grands coups de rayons solaires qu’il faut s’endormir sur ses lauriers ! J’ai deux remerciements à faire aujourd’hui, d’abord à l’ami Michel Baglin qui m’a consacré un article sur sa revue Texture, à un moment où la perte avait envahi tout l’espace. Je vous recommande de vous attarder chez lui. Michel Baglin est l’ami des poètes et des écrivains. Il nous connaît bien, il est de la famille, et la liste de ses livres est trop longue pour tenir ici (Déambulatoire, La perte du réel, Ligne de fuite, Quête du poème…). Grâce lui soit rendue pour son talent et la générosité avec laquelle il l’exerce.

Au gré des visites, des liens et des affinités, j’ai croisé la route de Sansévérina. Elle réserve aujourd’hui dans son blog Happy Few , un article à mon roman Femme Vacante. Outre qu’elle partage ses découvertes, ses coups de coeur et ses coups de gueule, Sansévérina tient une rubrique particulièrement hilarante, Les Harlequinades 2009, qui vaut son pesant de moutarde. Il m’est agréable de lui dire merci pour l’accueil et merci pour le rire.

On est en vacances, on brûle, on bout,  mais on peut lire quand même. A condition de bien choisir et de toujours boire frais. Garçon, une flûte s’il vous plaît !

Avec modération, on vous dit !

Avec modération, on vous dit !

12 Responses to Remerciements à la pelle.
  1. J’ai lu L’écharde du silence et Papier du sang. Bon, je note Femme vacante.

  2. Bonjour,
    Je voulais juste me joindre à tes remerciements pour Michel avec qui j’ai travaillé à la « DDM », trop peu de temps, et qui nous manque, à nous, petits gratteurs de papiers, dans cette rédaction.
    Michel est l’humanité (sans jeu de mots …) et je crois que si je continue à poser de ci de là , quelques mots, c’est sans doute en partie à lui que je le dois.
    Champagne !!!

  3. J’ai adoré les Harlequinades,(merci pour cette découverte) et après avoir lu l’entretien où vous parlez de Femme Vacante et de bien autre chose, je l’ai commandé.
    (eh oui)

  4. Déconne-pas, ça risque de m’intéresser !

  5. La reconnaissance a toujours du bon, c’est rassérénant et ce qui flatte un peu l’ego est tout cadeau, toujours. Bravo !

  6. Ne pas être dupe de soi-même, bien sûr ! Mais n’empêche ! C’est de la belle émotion à mettre dans son sac, en soi et au chaud.

  7. Me suis colleter cet Aout law, Vassili Grossman, vies et destins. Un paveton dans la mare de mes humeurs noirtes. Et puis aussi de lidie Salvayre, BW, qui est encore dans mon lit. N’empêche je prépare Septembre, un peu moins noirte, promis je lis ! Plus qu’un jour ! Bonsoir Frédérique. Et Loïs. Et Brigitte Giraud. Et tutti les autres rescapés. Bonsoir.


[top]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *