024 (2)Le stage – complet chaque année – est reconduit du 11 au 16 juillet 2016. Renseignements et inscriptions ici.

Ce qu’en dit Stéphie après l’atelier 2015

Et voici que certains signes annoncent avec discrétion le prochain été. Passons sur le printemps qui est déjà rempli de rencontres et projets variés au point de faire sauter l’attache de mon agenda. Filons tout droit au cœur des vacances.

Du 27 juillet au 1er août, j’animerai mon atelier d’été Du vécu à la fiction  pour le compte de l’association Vere-les-arts, toujours à l’Espace 2 JOL de Castelnau de Montmiral (81). Ce sera la troisième année consécutive et ce que j’ai déjà vécu lors de ces ateliers en fait un moment attendu et fort de mon année. Tous les renseignements se trouvant en suivant ce lien, concentrons-nous sur ce qui va se jouer.

Vous serez douze ateliéristes. Avec moi, nous serons treize à table tous les jours. Et foin des superstitions, même quand les chats noirs du village vous rendront visite en procession ! En effet, aucune perte n’a été déplorée les années précédentes, y compris par excès de fou rire. Cependant, si cela vous rassure, munissez-vous d’un kilo de gros sel que vous jetterez par-dessus votre épaule les soirs de pleine lune.

Nous apprendrons à nous connaître et je peux déjà certifier que vous formerez un groupe soudé, prêt à traverser cette expérience dans la complicité et la bienveillance. Certes, il faut vous attendre à bailler de fatigue par moments et à vous décrocher les bésicles. Mais vous aurez vécu durant cinq jours avec, pour et dans l’écriture.

Car il ne s’agit pas seulement de pratiquer quelques exercices stimulant votre créativité. Ce n’est pas non plus une semaine de villégiature où on va se satisfaire de sonnets bucoliques sous le soleil couchant. Non, il s’agit d’un temps que vous prenez pour découvrir votre propre voix et sa singularité. Par de nombreux échanges, le groupe favorise cette rencontre. Vous serez bousculés, touchés, bouleversés, émerveillés, ravis… en un mot, vous serez vivants. On traverse, vous dis-je, et la mer n’est pas toujours d’huile.

Le samedi 1er août en fin de matinée, nous donnerons une lecture tissée polyphonique d’extraits de vos textes. Il y aura du public et vous serez tous partie prenante, mais nous en reparlerons le moment venu. Nous terminerons notre séjour par un pique-nique. Comme vous aurez des choses à dire et que vous aurez trouvé la semaine trop courte, je serais obligée de vous pousser dehors. Vous ferez mine d’obéir en vous accrochant aux poignées de porte.

Vous repartirez chacun avec un projet d’écriture sur lequel vous aurez avancé en atelier. Il vous appartiendra de le poursuivre, à votre rythme, de retour dans votre quotidien. Il peut s’agir d’un travail déjà initié et sur lequel vous étiez bloqué ou d’un texte apparu pendant ces cinq jours. La forme viendra en son temps : roman, nouvelle, théâtre, recueil… Je vous engage à lire ce que j’ai écrit à ce sujet dans cette chronique.

atelier 2015Durant ce séjour qui tiendra ses promesses et comprendra son lot d’imprévisible, je serai également disponible pour des temps d’échange individuels. Je m’appuierai sur vingt ans de pratique quotidienne de l’écriture, des dizaines d’ateliers pour différents publics et une confiance à toute épreuve en ce qui concerne le résultat : Vous écrirez !

Les premières inscriptions sont déjà enregistrées. Lorsque la liste sera close, inutile d’user de menaces ou de subterfuges pour obtenir une place. À l’extrême limite, les pots-de-vin seront tolérés, mais toujours à seule fin d’agrémenter les repas.

Contact et renseignements : Nicole Jolimoy – 06 63 15 52 19 – email : verelesarts@orange.fr

10 Responses to Stage d’écriture résidentiel – Eté 2015
  1. Bonjour Frédérique, Merci pour l’info. Une question: faut-il avoir déjà une bonne pratique de l’écriture pour participer à ce stage?
    Bien à vous

    • Bonjour Martine,
      Disons que ce n’est pas un stage ludique de découverte. Il faut avoir un réel intérêt pour l’écriture, le désir d’écrire (qui n’est pas forcément celui de devenir écrivain) à défaut de pratique personnelle. C’est ouvert et j’arrive sans problème à faire coexister des personnalités différentes. Cependant et quelque soit le niveau de pratique individuelle, la même implication est attendue pour tous. Vous tenez un blog, Martine, vous avez donc un rapport étroit à l’écriture et à la lecture.

  2. Merci Frédérique. En fait j’ai vu sur le site de l’association Vere les arts que les personnes s’inscrivent avec un projet d’écriture. Ce qui n’est pas mon cas actuellement. Mais j’aime écrire, j’aime les mots et leur donner vie, leur donner du sens. Alors voilà je suis très tentée …

    • Je dis dans ce billet qu’on peut avoir un projet déjà en cours et sur lequel on est bloqué ou trouver, pendant le stage, les pistes pour un projet d’écriture. Sur le site de vere-les-arts, il est écrit : Il est ouvert à toute personne familiarisée à l’écriture et souhaitant s’engager plus loin dans sa pratique

  3. Ah oui! Merci!!! Je reviens vite!

  4. Bonjour Frédérique, j’avais participé à un atelier animé par vous lors des Métropolitaines de Toulouse. Ecriture Epistolaire. J’avais envie d’écrire de nouveau avec vous mais malheureusement je ne serai pas en congés fin juillet. J’espère qu’il y aura une autre occasion.

    • Bonjour Fabienne, c’est gentil à vous d’avoir envie de repiquer au truc 🙂 Habituellement l’atelier résidentiel a toujours lieu en juillet. J’espère qu’il y aura d’autres occasions, peut-être en d’autres lieux. Merci de votre visite.

  5. Bonjour Frédérique, de fil en aiguille je suis arrivée sur cette page. Je viens d’envoyer un message à Nicole Jolimoy pour savoir s’il y a encore de la place pour le stage de cet été et je croise les doigts en attendant la réponse. Votre thème « du vécu à la fiction » est exactement ce dont j’ai besoin au stade où je suis rendue de mon écriture. Et aussi un immense besoin de partager, de rencontrer des gens ayant ce besoin d’écrire. Merci infiniment pour vos billets qui éclairent le chemin comme autant de petits réverbères dans la nuit. Nicole

    • Bonjour Nicole et merci de votre message. Je crains que le stage ne soit complet, mais nous ouvrons une liste d’attente et il sera reconduit l’été prochain. Il faudrait que je puisse le donner deux fois dans l’année. J’y réfléchis.

      • J’étais sur le point de vous demander si vous n’en aviez pas un autre, ailleurs, sur ce thème. Car j’ai eu Nicole Jolimoy au téléphone et je suis sur la liste d’attente. Et puis j’ai réalisé que vous l’auriez indiqué sur votre site. Je vais surveiller vos nouvelles au cas où vous en proposeriez un autre. Merci de m’avoir répondu.


[top]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *