Non, votre honneur, ce n’est pas moi ! C’est la faute à Ouahide Dibane. Certes, il avait été mon complice dans En quête de Job, mais depuis – dans un accès de sincère contrition – j’ai décidé de décliner toute responsabilité concernant les dérives musicales et textuelles de cet individu. D’ailleurs,  je vous fais remarquer que je ne figure pas au nombre des liberticides qui se sont volontairement hadopisés sur ce film. (C’est sûr que je le regrette. Oh, comme je le regrette !).
Cependant, et dans un souci de citoyenneté exempt de tout esprit de revanche,  je garde sous le coude quelques noms que je tiens bien volontiers à votre disposition – mais pas ici, je sens qu’on nous observe.

Allez, trève de plaisanteries, Ouahide Dibane – vous l’ai-je déjà dit ? – a commis un magnifique album, Des ponts à la place des murs. Il produit désormais avec son acolyte, le musicien Rémi Caussé, un spectacle intitulé Sacré Printemps que je vous recommande  pour les textes, la musique, l’humour – qui n’interdit pas la gravité – et la mise en scène. Il vient d’ajouter un opus que je vous propose en avant première : J’ai tué le Président. C’est tonique, un peu déjanté, moqueur et tout à fait réjouissant.

 

Il ne faut pas hésiter à laisser charger la vidéo pour  la visionner sans accroc. Et pour celles et ceux qui trépigneraient de joie, il y a une page  où aller se manifester :

ttp://www.facebook.com/event.php?eid=108001515928848

58 Responses to J’ai tué le président !
  1. Mais alors… il a tué qui Omar finalement??

  2. Je viens d’apprendre que Lettres Libres, le blog de Christophe Borhen, vient d’être tout bonnement supprimé (sans qu’il en soit prévenu) par un webmaster ignare de la plate-forme Zeblog.com sous prétexte « d’un article déplaisant » (????).
    CENSURE, donc, je ne vois pas d’autre mot, sans compter que je trouve le procédé immonde.
    Les gars, nous sommes aux mains de souris grises. Faites passer le mot.

  3. Je reviendre pour donner l’adresse du nouveau blog de Christophe :

    http://lescarnetsdechristopheborhen.fatalblog.com/

  4. @ Frédérique : Ouiiiii? je suis là… je suis grondé? Vais au coin?

  5. Fredaime, tu peux effacer le premier commentaire si tu veux, j’ai buzzé partout, hahahaha !
    (Et après, faut nettoyer, c’est galère…)


[top]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *