Une belle semaine en perspective avec la sortie de En quête de Job chez Zorba édition.

job-papier011Le 2 décembre 2009, un apéritif officiel organisé par les associations du quartier des Sept deniers, fête la sortie toute chaude sous presse, du livre sur lequel nous travaillons en équipe avec Ouahide Dibane et Jean-Luc Aribaud depuis l’année dernière.
En quête de Job tourne autour de la célèbre usine qui se trouve au coeur  des Sept deniers à Toulouse. Entre le début des conflits sociaux en 1995 et la pose de la première pierre en juin 2009, une lutte a été menée à plusieurs niveaux, par d’anciens salariés, des associations de quartier et des habitants. En quête de job, sous une forme résolument artistique et pédagogique, raconte cette histoire dans un film et un livre.

 » (…) Malgré les nombreuses difficultés rencontrées et les résistances de la municipalité de l’époque, l’évolution du dossier connaît une issue favorable. Le bâtiment Amiral promis à la démolition est protégé (labellisation au patrimoine industriel du XXe siècle), il sera réhabilité et transformé en un équipement public accueillant : des espaces sociaux et culturels pour les associations et pour la MJC, pour l’école des musiques vivantes de l’Association Music’Halle, une salle de concert, des espaces de convivialité d’expositions et de rencontres, une piscine.
Cette longue marche a permis de redonner un élan et un sentiment d’appartenance aux habitants du quartier, tout en ayant rapproché des associations et des individus dans une attente allant au-delà de la cause commune. Le bâtiment rénové portera cette démarche citoyenne, culturelle et artistique (…) »

Le lancement des travaux a eu lieu le 28 juin dernier avec la pose symbolique de la première pierre par le Maire de Toulouse, Pierre Cohen, entouré des représentants des collectivités locales et de la population.

 Le 4 décembre 2009, c’est la sortie officielle du livre, à l’occasion des 130 ans du SILPAC CGT de Toulouse. La soirée débutera à 17h30 par une conférence à la Bourse du travail (place Saint Sernin à Toulouse). Elle sera suivie du vernissage de l’exposition sur la rétrospective de 130 ans d’activité syndicale. A cette occasion nous présenterons le fruit de notre collaboration : pendant que j’officiais au texte, Ouahide Dibane réalisait le film et Jean-Luc Aribaud assurait la direction artistique.

affiches-en-quete-de-job

 » (…) Mais Job, ce n’est pas qu’une histoire de lutte ouvrière. C’est aussi le combat de tout un quartier pour éviter l’implantation d’une opération immobilière délictueuse, au profit d’un projet mêlant logements sociaux et accession à la propriété, et pour sauvegarder le bâtiment Amiral afin de le remettre aux habitants du quartier dans un grand projet citoyen et culturel. Job, c’est une aventure humaine dans la plus pure tradition des combats homériques, qui a conduit des gens d’horizons différents, d’opinions dissemblables, de positions divergentes à se rassembler des années durant, pour obtenir la réparation d’une injustice. C’est l’illustration qu’il est possible de faire triompher la Vox populi. (…) afin d’aider ceux qui ont des luttes à mener, ce livre vidéo cherche à cerner les contours d’une question centrale :
Job, pourquoi ont-ils réussi ? « 

job231

Pour définir le projet artistique, je laisse la parole à Jean-Luc Aribaud :

« …Cet ouvrage et le DVD qui l’accompagnera seront donc une oeuvre pour tous les publics et au service du plus grand nombre : pédagogique, elle pourra être un outil de travail et de référence pour d’autres citoyens en lutte; créatrice et innovante, dans la forme et dans le fond, elle demeurera fidèle à cette idée de culture populaire et de qualité qui a toujours animé les combats dont il est précisément question ici.
A la croisée du récit et de l’oeuvre d’art, résolument contemporain, le livre et son DVD auront la distribution et la valorisation qu’ils méritent (…). Si le but premier de l’ouvrage et de son DVD est d’inscrire toute une population dans l’histoire d’une ville, nous serions aussi satisfaits d’en faire un exemple pour d’autres que l’idée de citoyenneté démocratique concerne avant tout. Un exemple de lutte à suivre, à poursuivre, contre la toute puissance de l’argent et pour que demeure et triomphe l’idée d’un monde pour tous. »

Ce projet long et complexe trouve donc son aboutissement dans la sortie du livre-film En quête de Job, auquel je souhaite bonne route, tant il est vrai que les livres, une fois édités, échappent follement à ceux qui les ont conçus, comme les enfants trop vite grandis quittent leurs parents afin de conquérir le monde.

crédit photo Stéphane Giner

crédit photo Stéphane Giner

 La soirée sera clôturée par un dîner-spectacle avec le groupe Les grandes bouches (sur réservation uniquement auprès du Silpac CGT Toulouse). 

47 Responses to En quête de Job
  1. Travail, lutte, ténacité. Je suis impatient de voir cet enfant difficile. Bravo à toi.

  2. Félicitations à vous trois pour l’engagement que représente cette création collective, partagée. … j’ai eu la chance de voir des photos de Jean-Luc , de lire sa poésie, j’ai eu de beaux échanges avec Ouahide…et puis toi, Frédérique , bien sûr, dont l’écriture m’est précieuse. Alors, ce sera un joli BB !! Je vous souhaite un plein succès. Bises

    • Bonjour Juliet, merci de ta présence et de tes encouragements. Le bébé se présentait par le siège, nous avons beaucoup oeuvré à sa bonne naissance. Il m’a l’air désormais en pleine santé. Je t’embrasse virtuellement en attendant notre prochaine rencontre.

  3. @Frédérique: dis! Je pourrai voir le BB? mais pas virtuellement! En encre et en pâte!

  4. Je vais t’avouer que j’ignorais tout de cette histoire (très) intéressante…
    Je fume depuis trente ans ce papier incomparable qu’est le « J°b » noir autour de mon tabac Gauloise…
    Pour rien au monde je ne changerais…
    Surtout maintenant.
    Je ressors moins bête là tiens!

    • @ Luc : « Je suis un fumeur de job noir eueueu…. » Et savais-tu que le sigle JOB, c’est en réalité les initiales du fondateur Jean Bardou séparées par un triangle ? (et l’autre là, elle ramène sa science !)

  5. Moi je savais! moi je savais!…..

  6. Ben oui! C’est mon fils! Tu savais pas ?

  7. Le Job noir c’est mieux que le OCB noir ?
    Longue vie au bébé, je sens qu’il va péter le feu après des jours de contractions.

  8. Un triangle?
    Franc le maçon?
    ou un losange?

  9. Comment?
    quoi?
    Babeth 31 serait la mère de cette graine de chenapan.
    j’ai du mal à le croire…
    Elle qui a tant de classe,
    comment ce voyou pourrait-il?…
    Pauvre personne!…
    Rien ne lui sera épargné
    Je m’en roule une, là, tiens!
    (avec du j#b noir’heu)

    • Un losange, Luc. Méa culpa (quel oeil d’aigle, quel esprit acéré !) Rheueueueue (toux caverneuse de fumeur convaincu).
      Pour Babeth, ne m’en parle pas, c’est terrible !

  10. Je suis losange…
    J’ai raison…
    En tant que « futur » non-fumeur-repenti-mais-en-manque tu m’as l’air d’avoir une bien vilaine toux…
    (on ne peut vraiment rien faire pour Babeth 31?)

    • En tant qu’ex-fumeuse-repentie-mais-toujours-en-manque-depuis-tout-ce-temps, je constate qu’effectivement, je tousse dur, ce qui est profondément injuste.
      Pour Babeth, à part noyer la portée, je ne vois pas…

  11. Ce pôvre petit! Vous profitez honteusement de son absence! Il ne peut pas se défendre ce pitchou! Je parle bien évidemment de celui qu’on ne peut nommer.

    • @ Tous en ensemble, pour bercer ce coeur de mère : C’est aujourd’hui Dimancheeeeeeeeeee, tiens ma jolie Mamananananan, voici des roses blancheeeeeeeeeeeees, toi qui les aime tananananananant… (allez, clique sur le lien, n’aie pas peur).

  12. Bon! Puissequec’estcommeça, je retourne à mes terrines!!!!

  13. Ben… J’ai arrêté pendant cinq ans, et là depuis quelques semaines, je m’en roule une par ci, par là.

  14. @Anna : sans rire,
    fais pas ça…
    J’ai arrêté six ans, et depuis sept ans c’est comme avant et pire encore…
    C’est comme ça que ça a recommencé
    Nan-nan-nan!
    … Mais tu es libre, petite soeur.
    @Babeth 31:… De la terrine? elle sont bonnes vos terrines?

  15. @Anna et Frédérique:Aïe aïe aïe!

  16. Maman? T’en as? … Merde! ….. Allo? ma maman? J’arrive! J’en ai assez de vivre sans ma maman!! (Je n’ai pas bien compris si j’avais une petite sœur? Si oui, oui. Mais je ne veux pas de frère grand ou petit : j’ai les mâles en horreur!! Sans blague. – Luc, fous le camps!!! – s’il te plait.)

  17. Frédérique, quand je vois ce que je vois… est-ce bien la peine de se donner tout ce mal?

    (Moi je retourne chez ma maman. Moi au moins je sais soigner les bêtes, je sais faire les foins dans le 31 – c’est délicat le fourrage dans le 31 : un orage et hop! c’est foutu. Je sais éloigner la foudre, diriger le tonnerre ailleurs, je suis précieux comme l’enfant de ma mère.)

    Papa?

  18. @Luc: il paraît qu’elles sont excellentes, si l’on se réfère à la rumeur publique.
    @Depluloin: mais c’est qu’il en sait des choses le petit!
    @Frédérique: est-il besoin d’en arriver à de telles extrêmités? Nom d’une fane de radis!?

  19. http://pianoweb.free.fr/partitions/jaidubon-tabac.html

    A part cela je n’ai pas tous les éléments ou ingrédients en mains. J’attendrai en m’en roulant une déjà roulée. y a un addendum sur mon paquet qui dit « Rauchen lässt ihre haut altern…Fumer provoque le vieillissement de la peau, Il fumo invecchia la pelle !

  20. C’est ici le blog de ma maman? Je crois que je suis perdu.

  21. Un tabac cet article!
    *
    *
    *
    *
    *
    *
    (il fallait la faire!o)

    • Deplu….c : Si tu me sors le bon tabac que t’as dans ta tabatière à toi, tu auras droit au célèbre »Jobi, joba, cada dia que te quiero mas, jobi jobi, jobi joba… » ad libitum.
      PS : et c’est quoi ces ***** dans tous tes commentaires, un genre à toi ?

  22. Bravo pour tout ça, bonne semaine et salue Jean-Luc de ma part !
    Bises

  23. c’est pour mettre de la distance…
    *
    *
    *
    De toute évidence!;o3

  24. Quelqu’un aurait pas vu ma maman?

  25. […] Le blog de Frédérique Martin Toulouse @sso Actus […]

  26. Ecrire, écrire encore… (Ma maman fait du rugby?)

  27. J’ai fait porte voix dans le VdB Frédaime. Et dire que je serai à Toulouse mais prise par d’autres obligations (Forum de l’Economie Solidaire)

  28. Coucou Frédérique,
    J’étais très émue à la sortie du BB hier soir chez Yemaya.
    Je devais aller chanter à 20h à la chorale et j’ai préféré rester, écouter, sentir les bonnes vibrations. Ca fait du bien après les crispations dernières.
    je t’embrasse
    A vendredi à la Bourse du Travail.
    Myriam


[top]

Leave a Reply to Depluloin Cancel reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *