Qui suis-je ?

 » Si à 11 ans j’ai définitivement quitté la littérature pour enfant, c’est la faute à Thérèse Raquin. Cet été là, je traînais sans le savoir un désoeuvrement Flaubertien dans le petit appartement de mes Grands-tantes, à Clermont-Ferrand. A l’heure de la sieste, le silence me poussa jusqu’à leur maigre bibliothèque, …