Monthly Archives: décembre 2009

  Il y a un an, je mettais en ligne mon premier billet avec cette photo. Dans l’impermanence qui nous creuse, elle marquera une esquisse de cycle, le retour de ce qui symbolise l’espoir d’une stabilité et le désir d’un absolu. Et parce qu’elle dévoile le coeur battant, intime, de nos retrouvailles, j’y dépose aussi cette […]

Un écrivain, voyez-vous, c’est un handicapé de la parole qui a su s’insérer socialement et transformer son infirmité en réussite. C’est la raison pour laquelle ce discours est écrit. S’y ajoute que parler en public est un privilège assez rare pour que je ne m’aventure pas à y dire n’importe quoi. Quand Jean-Luc Aribaud m’a contactée […]

« Il faudrait prier et pousser par  la langue les os dans la couleur. » Jean-Luc Aribaud in A la verticale du lieu. Au début, rien n’était certain et les toiles s’ensommeillaient dans la vaste salle à manger sous la bienveillance impassible d’œuvres plus anciennes. Quatre anges veillaient, deux vierges berçaient des enfants calmes, un homme tournait […]

Au moindre soleil, ils pointent museaux. L’homme serre un journal sous son bras. Il est en blouson beige et casquette à carreaux, tenu en laisse par un vieux chien noir défrisé. On ne sait plus qui mène l’autre, qui dort sur le tapis. Ils sortent rue du Taur, traversent la place du Capitole pour disparaître […]

Il était fraîchement arrivé sur la toile, avec un blog, Man on the book, dont il parlait trés bien tout seul : Frédéric Fréney ? La trentaine un rien dilettante. Quelques expériences dans l’édition, quelques autres dans l’univers de la communication, tout en exerçant le journalisme en dilettante. J’aime la banlieue (surtout quand il pleut), les bar-tabacs […]