La septième édition de Place aux Nouvelles, festival littéraire centré sur la nouvelle, se déroulera le dimanche 9 septembre à Lauzerte, superbe bastide moyenâgeuse du Tarn-et-Garonne, non loin de Montauban.

Vingt-trois écrivains seront rassemblés sur la place des Cornières : ils liront leurs nouvelles, participeront à des débats, dédicaceront leurs ouvrages. La plupart d’entre eux sont aussi romanciers et auteurs de livres pour la jeunesse. Par ailleurs deux auteurs de b.d. « courtes » sont invités. Il y en aura donc pour tous les goûts et pour tous les âges !

Pour en savoir plus : présentation des écrivains invités, programme,… c’est ici

A cette occasion, je participerai au nouveau prix lancé par le festival Nouvelles prix jeunesse avec « Le Désespoir des roses » nouvelle parue initialement dans la revue brèves n° 81. Pour vous mettre en bouche, ça commence comme ça :

L’autre jour, j’ai vendu ma mère. C’était au libre-marché des Saints-Sauveurs, celui qui est ouvert aux particuliers deux fois l’an dans toutes les grandes villes. J’ai préféré m’en charger moi-même, plutôt que d’en confier le soin à l’un des grands marchands. Ils parlent bien et d’abondance, mais ils n’ont aucune parole. Il ne faut pas croire, je l’aime ma mère, c’est ce que je lui ai dit – je t’aime maman, ne l’oublie pas –, mais il arrive un jour où l’on doit quitter ses parents et brûler tous ses maîtres. Mon père est mort depuis longtemps; pour lui, la question ne s’est pas posée.

Sont également en lice : « Les nattes » de Françoise Guérin, « Promenade » de Manu Causse, « 15 ans » de Marc Villard, « Ouvrage de dame » de Corinne Pourtau et « Un prénom pour tous les jours de la vie » de Franz Bartelt. Vous pouvez lire les cinq textes et voter ici.

Si vous voulez un aperçu de la joyeuse ambiance qui règne sur place, je vous recommande vivement de relire mes précédentes chroniques, le cru 2009 et le cru 2010.

Extrait : « Allez, je ne résiste pas au plaisir de vous mettre à nouveau la vidéo de nos ébats littéraires sur la place de Lauzerte – tournée à l’insu des auteurs – et qui rend hommage à notre spontanéité, notre joie de vivre et notre incomparable prestance acquises de longue haleine. Vous savez désormais, où se niche le succès. »

21 Responses to Place aux nouvelles 2012
  1. Et bien vous souhaite tout le succès à la bouche hein. 🙂

  2. Bravo chère Frédérique ! Je constate avec plaisir que vous restez fidèle à « la nouvelle » ! Vous êtes devenue un « fondamental » en la matière, et je me réjouis de suivre votre parcours, nouvelles et romans, liens essentiels pour diffuser et faire aimer votre écriture et l’écriture en général. Amicalement

  3. A voté ! Ne dira pas pour qui !

  4. Bien jolie la vidéo mais on reste sur les dents sans nouvelles du bébé. Fait il du tapage, démolit il les étals des libraires? Les lecteurs sont ils mordus? 🙂

    • Il gonfle ses petits biceps et il essaie de pousser les gros bras. Parfois il y réussit 🙂 Deux tirages supplémentaires depuis sa sortie pour approvisionner les commandes. Merci de vous en inquiéter Patrick. La revue de presse est sur la fiche de présentation du livre, sur mon site (vous pouvez y accéder par la page d’accueil).

  5. Je viens de lire le désespoir des roses… encore une madeleine ! J’ai voté avec un (léger) a priori. Maintenant, je sais d’où vient votre sourire éclatant ;o)

    • Merci Didier. C’est une nouvelle que j’ai beaucoup lue en public et qui fonctionne très bien. J’ai une tendresse particulière pour elle, car l’idée m’en est venue alors que j’étais invitée à la remise du prix Prométhée.(Un léger a priori… pourtant, non, je ne vois pas… 🙂 )

  6. Bravo, ma belle Fredaime. Vais lire tes revues de presse, hop. (J’aimerais bien que ton bébé botte les fesses de certains marronniers de la RL, je dois avouer. Ras le bol de lire les mêmes critiques partout.)

    • Mon bébé est musclé et donne de la voix, mais on ne sait pas encore si cela suffira. Par contre, il a une belle collection de Nanny comme tu pourras le voir. Et toi ton blog, il est bientôt prêt à nous servir de nouveaux billets tous chauds ? (sinon pour le 12… ?)

  7. Je l’ai sur les bras le bébé, m’en vais un peu lui chatouiller le nombril. Reviendrai t’en dire deux mots dès que.

  8. Pour moi, c’est toujours ok, j’attends la réponse de F.P. Te dis dès que. 😉

  9. (Pour le blog, je t’avoue que j’attends la fin de la panne ovh pour carburer de nouveau, rentrer le moindre changement dans l’admin’ pouvant actuellement rendre fou un moine zen.)

  10. Merci pour l’info mais est-ce que le dentifrice est fourni à Lauzerte ? Parce que sinon moi, je viens tout de suite !

    PS : J’ai entre les mains, un fin livret de couleur verte intitulé « Le fils prodigue ». Je m’en régale d’avance. 😉

  11. Ton bébé, ayé, l’ai lu, en parle (pas assez bien je crains) sous l’arbre

  12. […] à Lauzerte, à la désormais fameuse « Place aux nouvelles« , que j’ai eu la bonne fortune de croiser leur chemin pour la première fois. Et […]


[top]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *