Sous cette chaleur écrasante, un peu de fraîcheur ne saurait nuire.

L’accordéon est entre les mains de Christophe Haunold. Vous avez entendu l’intro de notre lecture musicale Papier du sang. Reconnaissance et amitié envers celui qui a pris du temps pour me permettre de réaliser cette première vidéo et l’intégrer ici.

Ton corps, le mien, où est la limite
quand on s’offre ?
Et si la danse,
le mot,
le chant,
ne servaient qu’à sauver le vivant
du naufrage d’inexistence
?

26 Responses to Eblouissements
  1. Rares sont les mélodies d’accordéon qui ne font pas fête du village, et cet air mélancolique parvient à en faire partie. Jolie balade au fil de l’eau…

  2. Fort et frais, deux qualités bienvenues dans la chaleur amollissante.

  3. Et le vent susurre des mots doux à l’oreille de l’accordéon. C’est très joli.

  4. Joli moment de fraîcheur … tu as su poser tes mains sur nos regards pour nous faire découvrir le tien … merci.

  5. Je ne commente jamais après Zoë :o)

  6. Ah, quel plaisir de voir le résultat pile au moment où il pleut enfin sur Lyon : fraîcheur, eau.

    A propos d’eau, il faut relire ce moment où Saint Ex, après avoir été retrouvé dans le désert par des chameliers, boit.

  7. Christophe Haunold (bonne fête, tiens), Charles Juliet… Vous n’aimez pas les fausses notes Frédérique, et c’est tant mieux.

    • Deux Christophe chez moi le jour de leur fête… que d’embrassades en perspective. En général, vous ne répondez pas à mes questions, mais ça ne fait rien, je tente encore le coup. Connaissez-vous ce dicton : « Si tu as vu Saint Christophe, tu ne crains aucune catastrophe » :0)

  8. @Frédérique : j’adore le comique de répétition. Là c’est un comique de répétition en « private joke » avec toi sur deux blogs, du nanan !

  9. Mmmmmmh, que c’est doux et joli… Voilà qui me fait oublier un moment le manque de vacances et l’envie de nager… Merci Frédérique !
    🙂

  10. C’est magique. J’ai pensé à Andreï Tarkovski. Bravo.

  11. A y est le pas est fait!…
    Pas trop mal pour une première!
    Maintenant va falloir ballader le pinceau de la caméra pour nous faire valser au gré du bandonéon et autres instruments à soufflet… Hé! hé!:O)

  12. Mais non, en fait, ce n’est pas raisonnable, chère Frédérique. Mais on réussit toujours à se reposer au cours d’un mois d’août paresseux…
    😉

  13. Petit détour impromptu (le hasard toujours en bandoulière et le désir de jolies rencontres qui colle aux actes)… Et je découvre que… Par ici, je me plais bien. Ton petit cinéma sous accordéon m’a charmée… Je reviendrai!
    (merci pour le sourire du lundi)

    • Bonjour Mlle d’enfer(t). Ce bienheureux hasard ne s’appelerait-il pas Luc ? Il me semble reconnaître sa patte dans une vidéo dont je me demande qui est cette jolie femme …?

  14. Quant à moi j’ai glissé jusqu’ici par un vase communiquant. Et sans nul doute, je reviendrai moiZaussi!


[top]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *