La grande Zoé

Quand elle ne sardonique pas avec talent, Zoé Lucider ne cesse de creuser pour relayer. Aujourd’hui, elle me donne une joie monstrueuse en me faisant découvrir Fredo Viola. Ecoutez jusque bout, c’est à pleurer. Merci Zoé.

Cet article a 5 commentaires

  1. L’arbre Zoé qui, loin de les cacher, accueille les feuillus des palabres.

  2. Bon alors, sur mon petit calepin, je note: acheter une paire d’enceintes correctes pour entendre l’ami Fredo sur mon ordinateur muet.
    ça fera partie de la liste: « revivre, ça fait du bien »

  3. Merci la grande Frédérique. Nous partageons le goût du partage et de Fredo Viola

  4. J’essaye de me représenter la monstruosité de ta joie. Tes fossettes doivent adorer !

  5. toujours une grane zoie , en plus !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
error: Les textes et photographies sont soumis aux Droits d auteurs