Encres vagabondes

« Une totale réussite. Le résultat est féroce mais cohérent, un côté ludique s’immisce au fil des pages pour contrebalancer les coups assénés par l’auteur, et l’ensemble est diablement jouissif et efficace. J’y ai trouvé pour ma part comme une parenté avec les nouvelles ou romans de l’écrivain belge Thomas Gunzig… » Dominique Baillon-Lalande

Lire l’article complet

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
error: Les textes et photographies sont soumis aux Droits d auteurs