Via Rupta dans un petit village Gaulois

Quand les infortunés ennemis d’Astérix construisaient une route, cela supposait la rupture des obstacles qui entravaient leurs plans : forêts, plaines ou villages. D’où ce nom – via rupta – qui signifie : voie rompue, frayée, ouverte ou encore brisée.

Ces deux éléments – nos célébrissimes gaulois et l’origine étymologique d’un nom à forte puissance symbolique – m’ont été suggérés par Anna de Sandre, qui n’est pas avaricieuse de conseils infectés ! Pétunant sur le pas de sa porte en abstinente fraîchement convertie, elle a tout loisir d’observer l’envol des moumoutes sous le mistral, en concoctant des textes scatologiques et d’ignobles prophéties sur le taux de fréquentation de ce site.

Poisson d'avril gaulois

Qu’à cela ne tienne, je relève la gageure :  Un grand officier Romain de style impérial, voulait à tout prix raser un village Gaulois où régnaient la concorde, le bon goût et l’harmonie. Galvanisé par un petit chef énergique et sa femme au teint frais, revigoré par un chaudron de potion fumante – vraisemblablement du bouillon de poule – un groupe folklorique refusait obstinément d’adhérer à l’union latine. Pour justifier cet ostracisme obstiné, nos moustachus à cornettes se réclamaient de la bière, du cochon, de ténors à voix de sistre, de pittoresques poissons puants et de toutes autres traditions qui encouragent le cholestérol et favorisent la débandade colorectale.   

Porte-chef

Afin de forcer le respect, outre un courage légendaire, une tchatche éprouvée et beaucoup de gueule, nos amis gaulois détenaient une arme, une seule : un bouclier porte-chef. Souvent Abraracourcix – c’était son nom, sa mère avait eu une vision – se l’appropriait pour ses déplacements, ce qui limitait considérablement la force de frappe de l’engin. Bien calé sur sa rondelle, le chef perché envoyait alors ses troupes au charbon.

La traversée de cette commune farouche, devait permettre aux Romains  enfiévrés d’ouvrir une voie maritime vers la perfide Albion, qui résistait encore à leurs avances, d’où ce sobriquet bien mérité. De plus, l’histoire prouvera par la suite, qu’elle fricotait avec des bretons, certains venant tout droit du village dont il est ici question. Ces privautés ne manquaient pas d’enflammer les querelles et de durcir le thon. Entre ceux qui voulaient entrer et ceux qui refusaient de sortir, aucune rencontre possible sans que s’illustre le proverbe local : « Mon chien aussi a des idées fixes ! ». Bref, ça castagnait dur dans la forêt

Les historiens Goscinny et Uderzo retracent l’épopée gauloise qui a consacré notre réputation à l’international. Ils avancent l’hypothèse d’une délocalisation massive de la descendance de ces villageois, dans une région du sud-ouest qui blinde ses violettes et ses mémés. Un lieu où tous les mots finissent en « con », où on cogne d’abord sans discuter après, où les sangliers s’embrochent et les bardes se suspendent dès le mois juillet, le trois de préférence, date anniversaire de leur scribe favorite, la rutilante Frédérica Falbala.
A cette occasion, les gaulois dansent nus, les cochons brament au clair de lune et pleurent à se fondre les yeux. Quant à la cervoise, par Toutatis, elle coule à flots !

 
Image du Blog jp59.centerblog.net

Il me semble qu’après ça, il y a des Anna qui vont pouvoir se faire coluthes (hara-kiri littéraire), si les statistiques annoncées ne sont pas au rendez-vous !

Cet article a 234 commentaires

  1. J’voudrais une poche de poisson, Ô bellissima Fredericetta Falbala ! Pas avarié, le poisson !

  2. Alors là je dis respect ! Je pense que c’est le plus gros poisson d’avril qu’on m’aie jamais fait.

  3. @ Gilles : Et une pôche, une ! Il est frais mon poisson, il est bon !
    @ Annacoluthe : Tu en admireras toutes les subtilités qui m’ont tenues éveillée jusqu’à pas d’heure.

  4. Carferrix : Tu as parlé à ma sœur.
    Sciencinfus : Ah ?… Je ne savais pas que…
    Carferrix : Je n’aime pas qu’on parle à ma sœur.
    Tchac ! Tchac ! (bruit de lame qui sort d’un couteau)
    Chœur des légionnaires : Ça va être notre fête, les copains.
    Sciencinfus : Mais… Mais elle ne m’intéresse pas votre sœur. Je voulais simplement…
    Carferrix : Elle te plaît pas ma sœur ?
    Sciencinfus : Mais si bien sûr, elle me plaît…
    Carferrix : Ah, Elle te plaît, ma sœur !!! Retenez-moi ou je le tue, lui et ses imbéciles !

  5. @ Anna : Je voulais parler du Corse, évidemment, mais impossible de le caser où que ce soit. Le Corse est un être instable, hautement inflammable (amateur comme l’auvergnat de fromages qui puent).

  6. Mouahahah! t’es une cheftaine blindée à la potion magique (quelle marque ?) Eh ben ça vaut le coup de te faire des défis fous ma louloute, tu n’mégotes pas sur la marchandise. Je note que la Rutilante fête son avènement un 3 juillet et qu’à l’occasion moults barils sont mis en perce. Attention là! Faudra veiller à pas nous faire le coup de la promesse sarkozienne. On veillera au groin 🙂

  7. @ Zoé : Les tonneaux seront mis en perce et nous aurons une fête gauloise. J’ai choisi mon costume : je serai Cléopâtre (qui avait un si mignon nez). Et le barde mulet sera suspendu comme il se doit.

  8. Hahahahahahahahahahahahahha ! Excellent !!
    Entre « bien calé sur sa rondelle » et « Mon chien aussi à les idées fixes » (et des tas d’autres subtilités plein partout), tu as rendu hommage à la fois au fameux Poisson et à Papa Goscinny de belle manière !
    Je vais le relire, hop.
    Deux fois au moins, si ce n’est trois. Na.
    :7) (<—– ceci est le nez d'une Cléopâtre jouasse.)

    PS : Merci aussi très fort pour la toile en une, je suis très touchée.

  9. @ Fredaime : Hahahaha (again) ! Nos comm’s se croisent, et nos pensées aussi !

  10. @ Sophie : Un chien qui dort en rond dans son panier pour le moment :0). Elle est belle ta femme endormie en première page. Merci de me l’avoir confiée.

  11. Ah… un poisson d’avril par semaine! Ça ce serait une vraie réforme!!

    Eh ben voilà, c’était pas si difficile de le calmer notre Chien aussi! Un p’tit calin de rien du tout, et hop! il est tout chose!!

    Uderzo historien? C’est surtout un con de première! Aucun goût, aucune idée! Il le sait si bien qu’il y a quelques années il avait fait un appel d’offre très discret à quelques scénaristes de renom. Je le sais, je travaillais avec l’un d’eux! Ah mais!

  12. @ Sophica : Vue!! Rôooooh que c’est bien tout ça mazette! (Merci qui? Merci Frédérique!)

  13. @ Depluloin : je ne suis pas sans connaître la réputation d’Uderzo. Historien, c’était de l’humour. Vous savez Depluloin, l’humour, cette méthode de communication que vous utilisez largement chez vous :0) Quant à Monch, il a filé avec Bonnemine ou pire… avec agecanonix ! Sniff. (faire pleurer Falbala, vous vous rendez compte ?).

  14. Ah ça! Un seul reître (traitre?) vous manque et tout est depluplué!!
    C’est pourtant vrai que j’ai de l’humour! 🙂

  15. @Frédérique: encore une fois tu nous a bien bluffés! D’ailleurs, si les statistiques annoncées n’étaient pas au rendez-vous, c’est que, tout simplement, nous en serions restés coicoites ; mais, connaissant les fréquentations de ce haut lieu littéraire (mais si mais si!!!), il m’étonnerait beaucoup qu’il y ait une extinction de voix généralisée!
    @Anna: quand tu auras d’autres bonnes idées, surtout fais le savoir! Elle sest piquée joliment au jeu Frédérique! C’est un régal! Il faut que je relise encore une fois: je suis sûre d’avoir laissé passer quelques falbalalités bien ficelées!

  16. @Sophie K.:qu’elle est très belle votre Femme endormie! C’est un tableau à mettre face à soi pour méditer!

  17. Oui, merci Frédérique !
    Et merci Depluloin ! :0)

    Ne vous inquiétez pas pour Monch’, je crois qu’il est en vadrouille professionnelle, en fait, donc privé d’ordi (à moins que son ordinateur n’ait lâché lui aussi, hahahahahaha !)

    (Sinon, pour moi, Astérix, c’est surtout Goscinny, j’dois avouer aussi. D’Uderzo, je ne sais pas grand-chose, sinon qu’il a un temps collectionné les Ferrari.)

  18. Mon chien aussi a des idées fixes ? C’est son côté humain ma foi.

    (Bonjour Frédérique.)

  19. @Frédaime : rhaaaaaaaa les fromages qui puent et qui coulent ! Parle-moi des Colonels, parle-moi des Epoisses, des Munsters ou encore des Trous du Cru… (soupir)

  20. @ Anna : Le trou du cru !!!! Quelle merveille ! Et l’époisse à la petite cuillère, et le saint nectaire qui s’échappe de sa croute, et le gapron qui s’évade dans son bol … je suis intarissable. Qu’est ce qu’on va se mettre la prochaine fois qu’on se voit !
    @ Bon retour Christophe, je vous ai envoyé des mails qui ont été engloutis par le vortex informatique. Mais j’ai beaucoup pensé à vous et une internaute commune m’a donné de vos nouvelles. Monch est pétri d’idées fixes, c’est ce qui fait son charme :0) ça et sa GENTILLESSE (il déteste que je dise ça).

  21. @Anna et Frédérique: eh les filles! Vous oubliez le bleu d’auvergne (le vrai pas une pâle copie!), mûr à souhait, à côté duquel le roquefort ne fait pas de vieux os! Et « le petit fiancé des pyrénées », fromage de chèvre coulant à souhait pour qui sait attendre! Et le choeur des vierges gauloises de répondre: il est où? Il est où ce petit fiancé?

  22. @ Babeth 31 : Une vierge, où ça ?

  23. Ah j’ai mal vu? Normal, j’ai oublié mes lunettes! C’est dommage! C’est beau un…coeur de vierge! Allez, juste pour le feeling, on fait comme si!!!!

  24. Hé, que dire devant cet écrit, sinon qu’il est fort bien écrit, qu’il émane d’un-e écrivain de talent, et que le vrai talent sait s’accommoder, et s’exprimer sur tous sujets, je suis simplement admiratif: dans une prochaine vie, après avoir été cheval donc (j’avais demandé ça…), je serai écrivain-poète-musicien, mes opéras dépasseront ceux de Wagner, mes nocturnes ceux de Chopin, mes poèmes ceux de … et… etc…etc.
    Je pense là avoir assez flatté pour obtenir assez de cervoise et connaître l’ivresse bretonne, et, si la marée a été bonne, j’accepte huître et crabe à discrétion…

    A+ JC

  25. Merci Babeth ! 🙂 (Excusez-moi, hier, je n’avais pas vu votre commentaire…)

  26. @ Sophie : Si toi t’es miro, alors où va-t-on ?
    Quel humour, mais quel humour ! (ce sont les flatteries de JCP qui m’enivrent)
    @ JCP : Vous abusez, mais j’ai la faiblesse d’aimer ça :0))))

  27. Peu importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse!!!!(dixit quelqu’un ou quelqu’une)

  28. @Sophie K: j’ai fait un tour chez vous et j’ai eu l’agréable surprise d’apercevoir la jolie frimousse d’une personne non moins jolie aux multiples facettes! (c’est fini, j’arrête les compliments) C’est pour cette raison que beaucoup vous sera pardonné!!!!!

  29. @ Babeth : Chouette ! (j’ai beaucoup à me faire pardonner assez souvent, hahahaha ! Merci, en tout cas.)

    @ Fredaime : mais je SUIS miro ! (énorme soupir) 80)

  30. @ Sophie K : Comme le peintre ? Zêtes de la même famille ? :0)

  31. Frédaime je me demande si je ne vais pas passer chez Babeth avant de passer chez toi la prochaine fois…
    (‘tain elle m’a collé une de ces dalles !)

  32. @FM. Qui est cette blonde somptueuse ? Hein ? Le p’tit chien-chien a l’air tout chose…
    Dis donc, j’ai cru comprendre des bidules et des machins… reconnaître des gens… vous connaissez Hadopi ?… 🙂

  33. @FM… dites donc, et pas « dis donc »… j’ suis jamais familier avec les femmes sauf quand… mais c’est une autre histoire… 😀

  34. Euh… moi je prendrai juste une Vache qui rit avec de l’ail. J’ose plus causer après avec vos fromages (même s’ils sont excellents!) Maman, t’as de la Vache qui rit?)

  35. @ Anna : Gaffe, Chez Babeth on sait quand on y arrive, on sait jamais quand on en sort ! Elle te fait signer le livre d’or, boire de la liqueur de verveine, tu croules sous ses confiture au p’tit dej, elle te chante l’homme à la moto et hop t’es foutu. Tu brames toute l’année parce que t’attends qu’une chose : la fois où t’y retourne. Babeth c’est une drogue dure, faut être trés trés fort pour s’en tirer ! :0)

    @ Monch : Hadopi ? Non. Je connais que le capitaine Haddock, mais ça aussi c’est une autre histoire :0) Venez là que je vous passe un coup de peigne, vous êtes tout ébouriffé et vous avez des herbes qui accrochent derrière les oreilles (comment ça s’appelle déjà ?… ah oui, des gratte-culs, c’est ça ?). C’est vrai qu’il a l’air tout chose ce chien, me demande ce qu’il a ?

    @ Depluloin, une vache qui rit ?! Et pourquoi pas un samos 99 tant qu’on y est ou un babybel. Vous allez voir ce que Babeth va vous dire. Au fait, il est fini le conte de Pâques chez vous ? Je vous averti, je passe relever les copies dans la journée !

  36. @Depluplu: toute une éducation sur les nourritures terrestres (les intellectuelles tu connais!)!!! Il ne faudrait pas oublier tes fondamentaux (t’as vu si j’cause bien!). Puisque tu es enfin rentré (j’le sais qu’t’as découché, Kouki a confirmé), tu passeras me voir: j’t’ai préparé un petit plateau extraordinaire (comme’le jardin). Même que tu pourras plus repartir!!!!
    @Anna: ouiiiiiiiiii tu passes d’abord chez moi! Tu verras que tu regretteras pas! Parole d’auvergnate!
    @Frédérique: tu m’la prêteras dis? Entre nous, c’est vrai que ce chien a l’air tout…chiffonné! Un p’tit coup de….repassage peut-être.

  37. @Frédérica Falbala: merci pour cet éloge très chère Frédérica Falbala, mais mon…humilité et ma réserve naturelle (mais si mais si, je suis très réservée même si ce n’est pas une évidence) en prennent un coup! Mais alors, J’AIME!!!!

  38. @ Modestha 31 : Le coup de la réserve, on le connait ! C’est là que tu gardes tes liqueurs secrètes et tes confits d’été :0)

  39. Ciel je suis découverte!!!!

  40. @ Fredaime : nan, pas Miro. En revanche Frédéric Bazille, oui. Na.

    :8)

    (Elles me vont bien mes lunettes, hein ?)

  41. @ Sophie K : Des bésicles, oui ! Mais pourquoi que tu t’caches derrière tes cluques ? T’as d’beaux yeux, tu sais :0)

  42. Quand on s’prom’nait……à bésiclette…. La la la la!!!

  43. Eh ben Frédaime, l’est passé le chien chien, suffit de le siffler un peu :-).
    Bon, cette Babeth 31, où elle crèche qu’on aille vérifier si c’est pas de la publicité mensongère que tu fais (t’as des actions dans son fond de placard ?). Nan parce que c’est trop facile la dégustation virtuelle, nous voulons goûter pas pour de rire.

  44. … avec Pauletteu! … (Maman? à quelle heure la messe? On mange avant non?)

  45. @ Zoé : Rien du tout, Monch est un vagabond. Il fait croire qu’il vient quand on l’appelle, mais rien du tout. Il s’en fourre la patte au fond de la truffe, je te dis pas comment :0)
    Pour vérifier de visu la vérité vraie sur Babeth 31,suffit de cliquer sur le lien… C’est pas du tout loin, Zoè, comme je le disais à Pluplu, 40 Kms de la gare la plus prés… et où elle est à ton avis, la gare la plus prés, hein ? Où ?

  46. Heu… Chez moi ce serait Montparnasse, j’pense.
    (Oui. Bon. Je sais.)

    🙂

  47. @Frédaime : ouais, oukèlè c’te gare ? (me dit pas qu’pour aller voir môman chuis obligée de passer par chez toi ?)
    Tu sais que je te vendrais pour un bon plateau d’fromages ?

  48. @ Anna : T’es vache tout d’même :0)
    @ Sophie : Y a des fois, y monte haut le sud ouest !

  49. @Zoë. Quand on m’ siffle, j’ fous l’ camp… 🙂

    Qui c’est qu’a du fromage dans l’ coin… J’ pige pus rin au bordel… Sophie est fromagère ? AdS ? FM ? B31 ?… Depluloin, y fait rin qu’à s’ débiner…
    La Zoë, à part faire des billets sur « l’érotisme tarifé », j’ la vois mal traire une chèvre… passque l’ vrai fromage est fait avec du lait d’ chèvre… bien entendu… 😀

  50. Un plaisir: savoir ne pas vous manquer…

    Et pis ne crachez pas sur la Vache qui rit: vous cracheriez sur plusieurs générations de pitis enfants qui vous ont rien demandé!

  51. @Anna: (en chuchotant)tu m’aurais dit: Frédaime pour un bon fromage! J’aurais répondu dans l’instant NON!!! Mais, Frédaime contre un bon plateau de fromages, les données ne sont plus les mêmes! Faut qu’j’réfléchisse! (aie aie aie!!!Y va rien me manquer).

  52. @ Monch : Quand je pense à tout ce qu’un chien malin peut faire avec une chèvre (ahahahaha). Promis, je sifflerai pas, mais si j’vous gratouille derrière les oreilles et que je prépare la patée moi-même, vous reconsidérez la question ?
    @ Merci Vinosse, c’est un plaisir de vous voir ici :0) Pour les p’tits morpions élevés à la vache Kiri, je vais monter des ateliers du goût, couplés à des ateliers ménagers. Le tout en chantant (mais pas la bouche pleine, hein, restons courois).
    @ Babeth 31 : Négrière ! (en plus tu négocies comme une débutante, je vaux largement la fromagerie toute entière avec le troupeau de chèvres et le chien de bergère pour le garder).

  53. @FM. C’est quoi c’tte histoire de chèvre ? J’ suis pas légionnaire, moi !!! Vous prenez la mauvaise pente FM ! TRES mauvaise pente !

  54. @ Monch : Une pente savonneuse ?

  55. @FM. N’en r’mettez pas une couche ! (si j’ puis dire)

  56. @ Monch : Et encore, je vois que vous n’êtes pas allé sur Facebook, une rumeur court qui vous prête une nouvelle vocation ! (Comment s’appelle ce qui se mange froid, déjà ? Je l’ai sur le bout de la langue…)

  57. J’ai tout régurgité… trop froid… y a un truc pour vous… sur votre PAGE…

  58. On peut savoir quel est le savon employé? Pour la pente bien entendu! Parce quelles glissades!!!

  59. @ Babeth : du savon à l’eau de rose, qui adoucit :0)
    @ Monch : Merci de cette GENTILLE attention qui vous caractérise si bien.

  60. C’est bien beau tous ces fromages mais on boit quoi avec? (La chèvre, j’en fais mon affaire – si elle est jeune)

    Sinon? Ah oui Mon chien mange froid. Un tartare, s’il a d’aussi bonnes dents que moi! 🙂

  61. @Babeth (tout bas) : Alors je dis marché conclu !

  62. @FM. Vous voulez m’ faire sortir de mes gonds ?… Tentez pas l’ diable… 🙂

  63. @ Pluplu : Enfin un homme qui pose les bonnes questions. Alors, la carte Maestro (et lâchez cette pauvre chèvre, vous n’avez pas honte de piquer sa copine à Monch ?).

    @ Tu quoque Anna ? (argh argh… je succombe, quelle douleur… un bon coup de corne de chèvre, je vois que ça).

    @ Monch : Ben je pique la bête, m’a semblée un peu froide ces jours-ci, non ? Vous aviez mal au foie, une indigestion peut-être ? Ou alors l’eau bénite qui vous est montée à la tête. :0)

  64. Ah mince! Moi je la voyais déjà sur le tourne-broche !! Pardon, Mon chien! Moi qui milite pour la paix des ménages!

  65. @Depluplu:t’en fais pas! J’ai 2 ou 3 cabrettes dans le pré derrière chez moi , tu sais à côté de l’étang! Et ne te laisse pas tenter par l’eau bénite! C’est très fort quand ça te monte à la tête!

  66. @FM. Moi, bête froide ?… Je m’ porte comme un charme…
    L’eau bénite, m’étonnerait… la dernière fois qu’ j’en ai vu y a belle lurette… et j’ faisais dans l’ bénitier des trucs que j’ peux pas raconter…
    Vous connaissez mon immense respect pour la croyance. :/

  67. @Deplu. J’ai d’excellentes dents.

    @FM. J’entends rien et pourtant j’ai l’ouïe fine. Seriez pas un peu Jeanne d’Arc sur les bords ?… 🙂

  68. @ Monch : vous n’avez pas écouté le chant choisi pour vous jusqu’au bout :0)

  69. @FM. J’avoue que je m’ suis arrêté en cours… mais c’est pas l’ genre qui m’ parle… pfffouh…

    J’ vais tenter à nouveau… plus tard…

  70. @ Mon chien : Je n’en doute pas, mordant comme vous êtes! J’ai aussi de bonnes dents dures. Une des rares parties de mon corps qui le soit… euh… je veux dire… oh la la…

  71. @ Oh la la Depluloin, oh la la :0) Pas de soucis, vous n’avez pas que la dent, vous avez aussi la tête (dure).

  72. @FM. Vous êtes plus sibylline que toute l’Antiquité : j’ai écouté jusqu’au bout et… ?????????????????????????

  73. Je change de sujet. (hu! hu!) Une des plus belles voies romaines qu’il m’ait été de fouler se trouve deux mètres sous l’eau sur une plage de mon pays. Certes, des algues fines la recouvraient mais pas au point d’empêcher d’admirer l’incroyable travail de ces romains. La mer elle-même n’avait pas réussi à l’endommager! Si elle est contemporaine de la ville romaine d’Hippone, la ville de Saint Augustin, on peut estimer que le niveau de la Méditerranée s’est élevé d’au moins trois mètres en 1900 ans. A peu près, n’est-ce pas…

    (Ça, c’est un commentaire! mince!)

  74. @ Monsieur Depluloin, un commentateur de votre qualité est un atout majeur. Vous avez vu des choses extraordinaires.
    @ Monch : Et… Vous n’entendez toujours pas l’appel de Dieu. Mais vous êtes sourd ! (plus sybilline que toute l’antiquité – ça me plait :0)).

  75. @ Anna : Les oeufs, ça te réussi :0)