Via Rupta dans un petit village Gaulois

Quand les infortunés ennemis d’Astérix construisaient une route, cela supposait la rupture des obstacles qui entravaient leurs plans : forêts, plaines ou villages. D’où ce nom – via rupta – qui signifie : voie rompue, frayée, ouverte ou encore brisée.

Ces deux éléments – nos célébrissimes gaulois et l’origine étymologique d’un nom à forte puissance symbolique – m’ont été suggérés par Anna de Sandre, qui n’est pas avaricieuse de conseils infectés ! Pétunant sur le pas de sa porte en abstinente fraîchement convertie, elle a tout loisir d’observer l’envol des moumoutes sous le mistral, en concoctant des textes scatologiques et d’ignobles prophéties sur le taux de fréquentation de ce site.

Poisson d'avril gaulois

Qu’à cela ne tienne, je relève la gageure :  Un grand officier Romain de style impérial, voulait à tout prix raser un village Gaulois où régnaient la concorde, le bon goût et l’harmonie. Galvanisé par un petit chef énergique et sa femme au teint frais, revigoré par un chaudron de potion fumante – vraisemblablement du bouillon de poule – un groupe folklorique refusait obstinément d’adhérer à l’union latine. Pour justifier cet ostracisme obstiné, nos moustachus à cornettes se réclamaient de la bière, du cochon, de ténors à voix de sistre, de pittoresques poissons puants et de toutes autres traditions qui encouragent le cholestérol et favorisent la débandade colorectale.   

Porte-chef

Afin de forcer le respect, outre un courage légendaire, une tchatche éprouvée et beaucoup de gueule, nos amis gaulois détenaient une arme, une seule : un bouclier porte-chef. Souvent Abraracourcix – c’était son nom, sa mère avait eu une vision – se l’appropriait pour ses déplacements, ce qui limitait considérablement la force de frappe de l’engin. Bien calé sur sa rondelle, le chef perché envoyait alors ses troupes au charbon.

La traversée de cette commune farouche, devait permettre aux Romains  enfiévrés d’ouvrir une voie maritime vers la perfide Albion, qui résistait encore à leurs avances, d’où ce sobriquet bien mérité. De plus, l’histoire prouvera par la suite, qu’elle fricotait avec des bretons, certains venant tout droit du village dont il est ici question. Ces privautés ne manquaient pas d’enflammer les querelles et de durcir le thon. Entre ceux qui voulaient entrer et ceux qui refusaient de sortir, aucune rencontre possible sans que s’illustre le proverbe local : « Mon chien aussi a des idées fixes ! ». Bref, ça castagnait dur dans la forêt

Les historiens Goscinny et Uderzo retracent l’épopée gauloise qui a consacré notre réputation à l’international. Ils avancent l’hypothèse d’une délocalisation massive de la descendance de ces villageois, dans une région du sud-ouest qui blinde ses violettes et ses mémés. Un lieu où tous les mots finissent en « con », où on cogne d’abord sans discuter après, où les sangliers s’embrochent et les bardes se suspendent dès le mois juillet, le trois de préférence, date anniversaire de leur scribe favorite, la rutilante Frédérica Falbala.
A cette occasion, les gaulois dansent nus, les cochons brament au clair de lune et pleurent à se fondre les yeux. Quant à la cervoise, par Toutatis, elle coule à flots !

 
Image du Blog jp59.centerblog.net

Il me semble qu’après ça, il y a des Anna qui vont pouvoir se faire coluthes (hara-kiri littéraire), si les statistiques annoncées ne sont pas au rendez-vous !

Cet article a 234 commentaires

  1. J’voudrais une poche de poisson, Ô bellissima Fredericetta Falbala ! Pas avarié, le poisson !

  2. Alors là je dis respect ! Je pense que c’est le plus gros poisson d’avril qu’on m’aie jamais fait.

  3. @ Gilles : Et une pôche, une ! Il est frais mon poisson, il est bon !
    @ Annacoluthe : Tu en admireras toutes les subtilités qui m’ont tenues éveillée jusqu’à pas d’heure.

  4. Carferrix : Tu as parlé à ma sœur.
    Sciencinfus : Ah ?… Je ne savais pas que…
    Carferrix : Je n’aime pas qu’on parle à ma sœur.
    Tchac ! Tchac ! (bruit de lame qui sort d’un couteau)
    Chœur des légionnaires : Ça va être notre fête, les copains.
    Sciencinfus : Mais… Mais elle ne m’intéresse pas votre sœur. Je voulais simplement…
    Carferrix : Elle te plaît pas ma sœur ?
    Sciencinfus : Mais si bien sûr, elle me plaît…
    Carferrix : Ah, Elle te plaît, ma sœur !!! Retenez-moi ou je le tue, lui et ses imbéciles !

  5. @ Anna : Je voulais parler du Corse, évidemment, mais impossible de le caser où que ce soit. Le Corse est un être instable, hautement inflammable (amateur comme l’auvergnat de fromages qui puent).

  6. Mouahahah! t’es une cheftaine blindée à la potion magique (quelle marque ?) Eh ben ça vaut le coup de te faire des défis fous ma louloute, tu n’mégotes pas sur la marchandise. Je note que la Rutilante fête son avènement un 3 juillet et qu’à l’occasion moults barils sont mis en perce. Attention là! Faudra veiller à pas nous faire le coup de la promesse sarkozienne. On veillera au groin 🙂

  7. @ Zoé : Les tonneaux seront mis en perce et nous aurons une fête gauloise. J’ai choisi mon costume : je serai Cléopâtre (qui avait un si mignon nez). Et le barde mulet sera suspendu comme il se doit.

  8. Hahahahahahahahahahahahahha ! Excellent !!
    Entre « bien calé sur sa rondelle » et « Mon chien aussi à les idées fixes » (et des tas d’autres subtilités plein partout), tu as rendu hommage à la fois au fameux Poisson et à Papa Goscinny de belle manière !
    Je vais le relire, hop.
    Deux fois au moins, si ce n’est trois. Na.
    :7) (<—– ceci est le nez d'une Cléopâtre jouasse.)

    PS : Merci aussi très fort pour la toile en une, je suis très touchée.

  9. @ Fredaime : Hahahaha (again) ! Nos comm’s se croisent, et nos pensées aussi !

  10. @ Sophie : Un chien qui dort en rond dans son panier pour le moment :0). Elle est belle ta femme endormie en première page. Merci de me l’avoir confiée.

  11. Ah… un poisson d’avril par semaine! Ça ce serait une vraie réforme!!

    Eh ben voilà, c’était pas si difficile de le calmer notre Chien aussi! Un p’tit calin de rien du tout, et hop! il est tout chose!!

    Uderzo historien? C’est surtout un con de première! Aucun goût, aucune idée! Il le sait si bien qu’il y a quelques années il avait fait un appel d’offre très discret à quelques scénaristes de renom. Je le sais, je travaillais avec l’un d’eux! Ah mais!

  12. @ Sophica : Vue!! Rôooooh que c’est bien tout ça mazette! (Merci qui? Merci Frédérique!)

  13. @ Depluloin : je ne suis pas sans connaître la réputation d’Uderzo. Historien, c’était de l’humour. Vous savez Depluloin, l’humour, cette méthode de communication que vous utilisez largement chez vous :0) Quant à Monch, il a filé avec Bonnemine ou pire… avec agecanonix ! Sniff. (faire pleurer Falbala, vous vous rendez compte ?).

  14. Ah ça! Un seul reître (traitre?) vous manque et tout est depluplué!!
    C’est pourtant vrai que j’ai de l’humour! 🙂

  15. @Frédérique: encore une fois tu nous a bien bluffés! D’ailleurs, si les statistiques annoncées n’étaient pas au rendez-vous, c’est que, tout simplement, nous en serions restés coicoites ; mais, connaissant les fréquentations de ce haut lieu littéraire (mais si mais si!!!), il m’étonnerait beaucoup qu’il y ait une extinction de voix généralisée!
    @Anna: quand tu auras d’autres bonnes idées, surtout fais le savoir! Elle sest piquée joliment au jeu Frédérique! C’est un régal! Il faut que je relise encore une fois: je suis sûre d’avoir laissé passer quelques falbalalités bien ficelées!

  16. @Sophie K.:qu’elle est très belle votre Femme endormie! C’est un tableau à mettre face à soi pour méditer!

  17. Oui, merci Frédérique !
    Et merci Depluloin ! :0)

    Ne vous inquiétez pas pour Monch’, je crois qu’il est en vadrouille professionnelle, en fait, donc privé d’ordi (à moins que son ordinateur n’ait lâché lui aussi, hahahahahaha !)

    (Sinon, pour moi, Astérix, c’est surtout Goscinny, j’dois avouer aussi. D’Uderzo, je ne sais pas grand-chose, sinon qu’il a un temps collectionné les Ferrari.)

  18. Mon chien aussi a des idées fixes ? C’est son côté humain ma foi.

    (Bonjour Frédérique.)

  19. @Frédaime : rhaaaaaaaa les fromages qui puent et qui coulent ! Parle-moi des Colonels, parle-moi des Epoisses, des Munsters ou encore des Trous du Cru… (soupir)

  20. @ Anna : Le trou du cru !!!! Quelle merveille ! Et l’époisse à la petite cuillère, et le saint nectaire qui s’échappe de sa croute, et le gapron qui s’évade dans son bol … je suis intarissable. Qu’est ce qu’on va se mettre la prochaine fois qu’on se voit !
    @ Bon retour Christophe, je vous ai envoyé des mails qui ont été engloutis par le vortex informatique. Mais j’ai beaucoup pensé à vous et une internaute commune m’a donné de vos nouvelles. Monch est pétri d’idées fixes, c’est ce qui fait son charme :0) ça et sa GENTILLESSE (il déteste que je dise ça).

  21. @Anna et Frédérique: eh les filles! Vous oubliez le bleu d’auvergne (le vrai pas une pâle copie!), mûr à souhait, à côté duquel le roquefort ne fait pas de vieux os! Et « le petit fiancé des pyrénées », fromage de chèvre coulant à souhait pour qui sait attendre! Et le choeur des vierges gauloises de répondre: il est où? Il est où ce petit fiancé?

  22. @ Babeth 31 : Une vierge, où ça ?

  23. Ah j’ai mal vu? Normal, j’ai oublié mes lunettes! C’est dommage! C’est beau un…coeur de vierge! Allez, juste pour le feeling, on fait comme si!!!!

  24. Hé, que dire devant cet écrit, sinon qu’il est fort bien écrit, qu’il émane d’un-e écrivain de talent, et que le vrai talent sait s’accommoder, et s’exprimer sur tous sujets, je suis simplement admiratif: dans une prochaine vie, après avoir été cheval donc (j’avais demandé ça…), je serai écrivain-poète-musicien, mes opéras dépasseront ceux de Wagner, mes nocturnes ceux de Chopin, mes poèmes ceux de … et… etc…etc.
    Je pense là avoir assez flatté pour obtenir assez de cervoise et connaître l’ivresse bretonne, et, si la marée a été bonne, j’accepte huître et crabe à discrétion…

    A+ JC

  25. Merci Babeth ! 🙂 (Excusez-moi, hier, je n’avais pas vu votre commentaire…)

  26. @ Sophie : Si toi t’es miro, alors où va-t-on ?
    Quel humour, mais quel humour ! (ce sont les flatteries de JCP qui m’enivrent)
    @ JCP : Vous abusez, mais j’ai la faiblesse d’aimer ça :0))))

  27. Peu importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse!!!!(dixit quelqu’un ou quelqu’une)

  28. @Sophie K: j’ai fait un tour chez vous et j’ai eu l’agréable surprise d’apercevoir la jolie frimousse d’une personne non moins jolie aux multiples facettes! (c’est fini, j’arrête les compliments) C’est pour cette raison que beaucoup vous sera pardonné!!!!!

  29. @ Babeth : Chouette ! (j’ai beaucoup à me faire pardonner assez souvent, hahahaha ! Merci, en tout cas.)

    @ Fredaime : mais je SUIS miro ! (énorme soupir) 80)

  30. @ Sophie K : Comme le peintre ? Zêtes de la même famille ? :0)

  31. Frédaime je me demande si je ne vais pas passer chez Babeth avant de passer chez toi la prochaine fois…
    (‘tain elle m’a collé une de ces dalles !)

  32. @FM. Qui est cette blonde somptueuse ? Hein ? Le p’tit chien-chien a l’air tout chose…
    Dis donc, j’ai cru comprendre des bidules et des machins… reconnaître des gens… vous connaissez Hadopi ?… 🙂

  33. @FM… dites donc, et pas « dis donc »… j’ suis jamais familier avec les femmes sauf quand… mais c’est une autre histoire… 😀

  34. Euh… moi je prendrai juste une Vache qui rit avec de l’ail. J’ose plus causer après avec vos fromages (même s’ils sont excellents!) Maman, t’as de la Vache qui rit?)

  35. @ Anna : Gaffe, Chez Babeth on sait quand on y arrive, on sait jamais quand on en sort ! Elle te fait signer le livre d’or, boire de la liqueur de verveine, tu croules sous ses confiture au p’tit dej, elle te chante l’homme à la moto et hop t’es foutu. Tu brames toute l’année parce que t’attends qu’une chose : la fois où t’y retourne. Babeth c’est une drogue dure, faut être trés trés fort pour s’en tirer ! :0)

    @ Monch : Hadopi ? Non. Je connais que le capitaine Haddock, mais ça aussi c’est une autre histoire :0) Venez là que je vous passe un coup de peigne, vous êtes tout ébouriffé et vous avez des herbes qui accrochent derrière les oreilles (comment ça s’appelle déjà ?… ah oui, des gratte-culs, c’est ça ?). C’est vrai qu’il a l’air tout chose ce chien, me demande ce qu’il a ?

    @ Depluloin, une vache qui rit ?! Et pourquoi pas un samos 99 tant qu’on y est ou un babybel. Vous allez voir ce que Babeth va vous dire. Au fait, il est fini le conte de Pâques chez vous ? Je vous averti, je passe relever les copies dans la journée !

  36. @Depluplu: toute une éducation sur les nourritures terrestres (les intellectuelles tu connais!)!!! Il ne faudrait pas oublier tes fondamentaux (t’as vu si j’cause bien!). Puisque tu es enfin rentré (j’le sais qu’t’as découché, Kouki a confirmé), tu passeras me voir: j’t’ai préparé un petit plateau extraordinaire (comme’le jardin). Même que tu pourras plus repartir!!!!
    @Anna: ouiiiiiiiiii tu passes d’abord chez moi! Tu verras que tu regretteras pas! Parole d’auvergnate!
    @Frédérique: tu m’la prêteras dis? Entre nous, c’est vrai que ce chien a l’air tout…chiffonné! Un p’tit coup de….repassage peut-être.

  37. @Frédérica Falbala: merci pour cet éloge très chère Frédérica Falbala, mais mon…humilité et ma réserve naturelle (mais si mais si, je suis très réservée même si ce n’est pas une évidence) en prennent un coup! Mais alors, J’AIME!!!!

  38. @ Modestha 31 : Le coup de la réserve, on le connait ! C’est là que tu gardes tes liqueurs secrètes et tes confits d’été :0)

  39. Ciel je suis découverte!!!!

  40. @ Fredaime : nan, pas Miro. En revanche Frédéric Bazille, oui. Na.

    :8)

    (Elles me vont bien mes lunettes, hein ?)

  41. @ Sophie K : Des bésicles, oui ! Mais pourquoi que tu t’caches derrière tes cluques ? T’as d’beaux yeux, tu sais :0)

  42. Quand on s’prom’nait……à bésiclette…. La la la la!!!

  43. Eh ben Frédaime, l’est passé le chien chien, suffit de le siffler un peu :-).
    Bon, cette Babeth 31, où elle crèche qu’on aille vérifier si c’est pas de la publicité mensongère que tu fais (t’as des actions dans son fond de placard ?). Nan parce que c’est trop facile la dégustation virtuelle, nous voulons goûter pas pour de rire.

  44. … avec Pauletteu! … (Maman? à quelle heure la messe? On mange avant non?)

  45. @ Zoé : Rien du tout, Monch est un vagabond. Il fait croire qu’il vient quand on l’appelle, mais rien du tout. Il s’en fourre la patte au fond de la truffe, je te dis pas comment :0)
    Pour vérifier de visu la vérité vraie sur Babeth 31,suffit de cliquer sur le lien… C’est pas du tout loin, Zoè, comme je le disais à Pluplu, 40 Kms de la gare la plus prés… et où elle est à ton avis, la gare la plus prés, hein ? Où ?

  46. Heu… Chez moi ce serait Montparnasse, j’pense.
    (Oui. Bon. Je sais.)

    🙂

  47. @Frédaime : ouais, oukèlè c’te gare ? (me dit pas qu’pour aller voir môman chuis obligée de passer par chez toi ?)
    Tu sais que je te vendrais pour un bon plateau d’fromages ?

  48. @ Anna : T’es vache tout d’même :0)
    @ Sophie : Y a des fois, y monte haut le sud ouest !

  49. @Zoë. Quand on m’ siffle, j’ fous l’ camp… 🙂

    Qui c’est qu’a du fromage dans l’ coin… J’ pige pus rin au bordel… Sophie est fromagère ? AdS ? FM ? B31 ?… Depluloin, y fait rin qu’à s’ débiner…
    La Zoë, à part faire des billets sur « l’érotisme tarifé », j’ la vois mal traire une chèvre… passque l’ vrai fromage est fait avec du lait d’ chèvre… bien entendu… 😀

  50. Un plaisir: savoir ne pas vous manquer…

    Et pis ne crachez pas sur la Vache qui rit: vous cracheriez sur plusieurs générations de pitis enfants qui vous ont rien demandé!

  51. @Anna: (en chuchotant)tu m’aurais dit: Frédaime pour un bon fromage! J’aurais répondu dans l’instant NON!!! Mais, Frédaime contre un bon plateau de fromages, les données ne sont plus les mêmes! Faut qu’j’réfléchisse! (aie aie aie!!!Y va rien me manquer).

  52. @ Monch : Quand je pense à tout ce qu’un chien malin peut faire avec une chèvre (ahahahaha). Promis, je sifflerai pas, mais si j’vous gratouille derrière les oreilles et que je prépare la patée moi-même, vous reconsidérez la question ?
    @ Merci Vinosse, c’est un plaisir de vous voir ici :0) Pour les p’tits morpions élevés à la vache Kiri, je vais monter des ateliers du goût, couplés à des ateliers ménagers. Le tout en chantant (mais pas la bouche pleine, hein, restons courois).
    @ Babeth 31 : Négrière ! (en plus tu négocies comme une débutante, je vaux largement la fromagerie toute entière avec le troupeau de chèvres et le chien de bergère pour le garder).

  53. @FM. C’est quoi c’tte histoire de chèvre ? J’ suis pas légionnaire, moi !!! Vous prenez la mauvaise pente FM ! TRES mauvaise pente !

  54. @ Monch : Une pente savonneuse ?

  55. @FM. N’en r’mettez pas une couche ! (si j’ puis dire)

  56. @ Monch : Et encore, je vois que vous n’êtes pas allé sur Facebook, une rumeur court qui vous prête une nouvelle vocation ! (Comment s’appelle ce qui se mange froid, déjà ? Je l’ai sur le bout de la langue…)

  57. J’ai tout régurgité… trop froid… y a un truc pour vous… sur votre PAGE…

  58. On peut savoir quel est le savon employé? Pour la pente bien entendu! Parce quelles glissades!!!

  59. @ Babeth : du savon à l’eau de rose, qui adoucit :0)
    @ Monch : Merci de cette GENTILLE attention qui vous caractérise si bien.

  60. C’est bien beau tous ces fromages mais on boit quoi avec? (La chèvre, j’en fais mon affaire – si elle est jeune)

    Sinon? Ah oui Mon chien mange froid. Un tartare, s’il a d’aussi bonnes dents que moi! 🙂

  61. @Babeth (tout bas) : Alors je dis marché conclu !

  62. @FM. Vous voulez m’ faire sortir de mes gonds ?… Tentez pas l’ diable… 🙂

  63. @ Pluplu : Enfin un homme qui pose les bonnes questions. Alors, la carte Maestro (et lâchez cette pauvre chèvre, vous n’avez pas honte de piquer sa copine à Monch ?).

    @ Tu quoque Anna ? (argh argh… je succombe, quelle douleur… un bon coup de corne de chèvre, je vois que ça).

    @ Monch : Ben je pique la bête, m’a semblée un peu froide ces jours-ci, non ? Vous aviez mal au foie, une indigestion peut-être ? Ou alors l’eau bénite qui vous est montée à la tête. :0)

  64. Ah mince! Moi je la voyais déjà sur le tourne-broche !! Pardon, Mon chien! Moi qui milite pour la paix des ménages!

  65. @Depluplu:t’en fais pas! J’ai 2 ou 3 cabrettes dans le pré derrière chez moi , tu sais à côté de l’étang! Et ne te laisse pas tenter par l’eau bénite! C’est très fort quand ça te monte à la tête!

  66. @FM. Moi, bête froide ?… Je m’ porte comme un charme…
    L’eau bénite, m’étonnerait… la dernière fois qu’ j’en ai vu y a belle lurette… et j’ faisais dans l’ bénitier des trucs que j’ peux pas raconter…
    Vous connaissez mon immense respect pour la croyance. :/

  67. @Deplu. J’ai d’excellentes dents.

    @FM. J’entends rien et pourtant j’ai l’ouïe fine. Seriez pas un peu Jeanne d’Arc sur les bords ?… 🙂

  68. @ Monch : vous n’avez pas écouté le chant choisi pour vous jusqu’au bout :0)

  69. @FM. J’avoue que je m’ suis arrêté en cours… mais c’est pas l’ genre qui m’ parle… pfffouh…

    J’ vais tenter à nouveau… plus tard…

  70. @ Mon chien : Je n’en doute pas, mordant comme vous êtes! J’ai aussi de bonnes dents dures. Une des rares parties de mon corps qui le soit… euh… je veux dire… oh la la…

  71. @ Oh la la Depluloin, oh la la :0) Pas de soucis, vous n’avez pas que la dent, vous avez aussi la tête (dure).

  72. @FM. Vous êtes plus sibylline que toute l’Antiquité : j’ai écouté jusqu’au bout et… ?????????????????????????

  73. Je change de sujet. (hu! hu!) Une des plus belles voies romaines qu’il m’ait été de fouler se trouve deux mètres sous l’eau sur une plage de mon pays. Certes, des algues fines la recouvraient mais pas au point d’empêcher d’admirer l’incroyable travail de ces romains. La mer elle-même n’avait pas réussi à l’endommager! Si elle est contemporaine de la ville romaine d’Hippone, la ville de Saint Augustin, on peut estimer que le niveau de la Méditerranée s’est élevé d’au moins trois mètres en 1900 ans. A peu près, n’est-ce pas…

    (Ça, c’est un commentaire! mince!)

  74. @ Monsieur Depluloin, un commentateur de votre qualité est un atout majeur. Vous avez vu des choses extraordinaires.
    @ Monch : Et… Vous n’entendez toujours pas l’appel de Dieu. Mais vous êtes sourd ! (plus sybilline que toute l’antiquité – ça me plait :0)).

  75. @ Anna : Les oeufs, ça te réussi :0)

  76. @Frédérique: je n’ai pas entendu non plus d’appel de Dieu! Par contre tu m’as permis de ressortir de très loin Béa Tristan, lors de la parution de ses 2 vinyls; j »avais toujours son nom en tête mais le black out complet quant à ses chansons. Je vais donc essayer de trouver pour réecouter. Sur you tube, il n’y en a que 2.

  77. @Fréd : l’équivalent du bac option français.

  78. @ Babeth 31 : Mais comment peux-tu connaître le thème de mon prochain billet ? Elle est forte celle-là ! Il va me rester quoi à dire maintenant ? Babeth 31 est devin, les bras m’en tombent !

  79. Babeth 31 est devine (un peu!) (ou divine?). Pas de soucis Frédérique, j’ignore tout de Béa Tristan.

  80. @ Depluloin : soyez gentil continuez comme ça jusqu’à la semaine prochaine (Babeth 31, tu viens d’anéantir mon prochain billet et le travail de hier après-midi. T’es fière de toi, hein ?).

  81. J’ suis pas fait pour les appels de dieu— j’ crois même que j’en ai rien à f… faire… (on va être correct chez FM qu’est à ch’val sur les principes et l’ langage)…
    Sinon, cette B.A m’a l’air trist(an)ounette… enfin, ‘vec ses histoires de mec qui marche sur l’eau, j’ suis pas près d’aller l’applaudir… houlàlàlàlàlàlà !!!! 😀

  82. @ Monch : GGGRRRRRRRR

    @ Babeth 31 : Sors de ta cachette, ne te laisse pas effrayer par le gourdin que m’a prêté Obélix. C’est un tout petit, tout petit gourdin, qui donne de tout petits, tout petits coups sur la tête.

  83. Qu’est-ce qu’il raconte Mon chien?! Babeth marche sur l’eau? Mais c’est formidable!!

  84. mon chien aussi écrit :
    avril 4th, 2010 at 5:35
    @FM. Vous voulez m’ faire sortir de mes gonds ?… Tentez pas l’ diable…

    Moi qui croyais qu’elle voulait plutôt « tâter » du diable !!!!

  85. Ou tâter le diable: cet appareil creux avec un long manche…

  86. @FM. GGGRRRRRRRRRRRRR ? Cékoiça ? 😀 😀 😀 😀
    Bon, après tout, j’ change d’avis : B.T est très bien. Elle chante très bien. Elle écrit très bien. Elle prêche très bien.
    Et j’ suis un sale con ! (y en a plus d’un qui va approuver) 🙂

  87. @ Vinosse : La pudeur m’interdit de vous répondre :0)
    @ Monch : Moi vivante, personne ne vous traitera de con ! (J’suis une sainte).
    @ Depluloin : Je sais pas si Babeth marche sur l’eau, mais elle sait naviguer dans les coins :0)

  88. Monch’, vous êtes un con.
    Oups ! Frédaime réponds-moi ! T’es toute grise et tu bouges plus ! Merde. J’crois qu’j’ai fait une boulette !

  89. J’arrive! J’arrive!
    @Monchien: peut-être si vous écoutiez et regardiez les 2 vidéos sur you tube: »Le temps » et « Les bonnes manières » (je crois que ça date d’avant 70), et ma fois ce n’est pas tout à fait pareil. Ce sont des chansons qui ont du texte et j’aime beaucoup. Peut-être est-ce une question de génération? J’aimerais bien avoir votre avis à ce sujet.
    En outre, vous n’avez pas l’air d’être un sale con!
    @Depluplu: je ne marche pas sur l’eau mais dans l’eau! Par contre, je converse très souvent avec Dieu au téléphone…. Il faut savoir que Dieu est le surnom qu’on a donné à mon ami informaticien. Rassuré?

  90. @Frederica Falbala: navrée de t’avoir contrariée! J’a pas fait esqueprès M’dame! C’est pas d’ma faute si Dieu m’a appelée tantôt!

  91. C’est terrible; à prèsent que je suis là, y’a plus personne!

  92. @ Anna m’a tuer

    @ Babeth : Aggrave ton cas, donne des tuyaux. T’es sûre que t’as bien compris ce que je t’ai dit ? Tu ne sais pas qui est BT, tu ne parles pas de BT, tu n’as jamais parlé, tu ne connais pas, tu ignores, tu te moques, tu ne sais pas, tu regrettes…. tout ce que tu as dit sur BT. Capice !

  93. Ouiiiiiiiiiiiii! J’sais rien, j’connais pas, j’ai pas vu et j’ai rien entendu; mais surtout j’ai rien dit! Mais de qui je parle là? T’as pas fini de m’emBT?

  94. @AdS. Possible. J’en ai rien à branler. Me dites pas qu’ vous êtes BT ou sa sœur ou la présidente de son fan-club… Bon, bref, ça change rien et à première audition, ça m’emmerde quand même.

    @B31. J’ vais aller voir sur Youtube mais, hum-hum, hein, tout doux quand même… sans m’ presser…

  95. @ A tous : Mais punaise, arrêtez ! Vous en saurez plus la semaine prochaine, pouvez pas attendre, ça presse à ce point ? Non mais…

  96. @Machataussy : Quoi ? putain mais vous l’faites exprès en plus. Mais j’m’en tamponne le poplitée de BT bon sang d’bois ! Vous n’avez aucun sens de l’humour ma parole ! Je répondais à Sainte Frédaime qui disait que elle vivante, personne ne vous traiterait de con. (M’enfin là pour le coup vous le mériteriez)
    (à voix lasse) : j’ai comme une faiblesse, là. Un genre de fatigue. Bien que ça m’étonne notez d’un sens. J’vais p’têtre partir en cure à Luchon. Ouais c’est ça, avec un peu d’bol ça va me r’quinquer, ça. Bordel qu’est-ce que j’endure c’est pas possible !

  97. @Monch: j’ai comme l’impression qu’on va bientôt devoir la ranimer! Avez-vous des sels?

  98. Moi je suis calme. J’ai été élevé au 13° RDP. Vous avez dû me voir tomber comme une pierre sur les Pyrénées. Vous n’étiez pas nés. Je suis issu d’un autre monde. Débrouillez-vous maintenant. Pour moi, c’est fini.

  99. @ Anna : Le Monch est susceptible sans raison, en plus d’être sourd. Ce seront les cloches de Pâques qui lui auront sonné trop près des esgourdes :0)
    @ Depluloin : Que me chantez vous là, vous aussi vous avez pris un coup sur le casque ?
    @ Laisse Babeth, laisse, mon billet est foutu, faut que j’en fasse un autre, tout a déjà été dit. Monch est parti en claquant la porte, Anna veut démanager, Depluloin a un grain, c’est plus la peine, j’ai bossé pour rien.

  100. @AdS. Euh… j’ plaisantais… vous croyez quand même pas que j’ passe mon temps à m’ vexer pour des trucs pareils… ah la la la la la la la la la la la… Faut régler l’ bouton « comprenure deuxième degré », surtout avec les questions que j’ vous posais ! Merdalors! Quand j’ pense que j’ vous imaginais intelligente !…
    Bon, on va pas la faire plus longue qu’y n’ faut…
    A propos, vous avez des ch’veux de quelle couleur ? C’est juste par curiosité… 🙂

    @FM. Koike vous dites ?…

    @B31. Quoi, vous trouvez qu’elle est pas assez assaisonnée ?

  101. @ Monch : Ding Dong (Vous savez bien qu’elle est blonde platine, je l’ai déjà révélé :0)). Dites, c’est qui est assaisonnée, là. J’aurais mal compris, sans doute…

  102. Maman? C’est qui BT? Je la trouve pas sur Youtube! (Tu parles à Dieu? Moi aussi, mais pas au téléphone, de vive voix, quand je me donne un coup de marteau sur les doigts par exemple! 🙂 (Oh mince, j’ai dit maman. Non Babetg trois un!)

  103. @Monch’ : n’imaginez pas, innovez :o)

    (Et c’est mon Kinder préféré qui me traite de blonde, c’est kromignon comme disent les pouffes)

  104. @ Anna : Qui c’est le kinder ?

  105. @FM. Les sels ! Faut lire les commentaires au lieu de faire l’intéressante à la radio.

    Pour Depluloin, dieu est un coup d’ marteau. Comme quoi…

  106. @ Môssieur Monch : Mais j’ai bien compris la fine allusion en réponse aux sels de Babeth 31. C’est vous qui ne suivez pas, seriez pas un peu Kinderline sur les bords (mouahahahaha).

  107. @FM. La blonde Anna divague… Et le kinder, c’est Depluloin, bien sûr… 🙂

    Les pouffes ?… Encore ?…
    Raaaaaaaaaaaaaaahhh !!!

  108. @FM. Bien vu l’aveugle, comme on dit par chez moi. 😀

  109. « Dieu est un coup de marteau »
    « Kinderline sur les bords »

    Je me régale! La suite, la suite! Ah quel laboratoire littéraire!! Formidable!!

    C’est à qui maintenant?

  110. @Fred : Ben Monch’, voyons : brun à l’extérieur, blond à l’intérieur. 😀

  111. @ Depluloin : N’est ce pas ? Tout le gratin littéraire parisien m’envie mon salon et la qualité des intervenants. On dit partout que l’esprit règne en maître ici. (vous ne le voyez pas, mais mes joues sont toutes roses, l’émotion… mon humilité naturelle…la reconnaissance, enfin… pouf pouf).
    @ Anna : C’est vrai que c’est un truc de pouffes :0)))))
    @ Monch : Vaut mieux entendre ça que d’être sourde :0)

  112. @FM. Kesske vous êtes prétentieuse !

    @AdS. J’ suis blond dehors et brun dedans. Y en a, c’est blondes in/out.

  113. @ Monch : Que vous prétendez. Vous vous y connaissez en prétention :0)

  114. @FM. La preuve, j’ l’ai identifiée tout d’ suite chez vous. 😀

  115. @ Monch : On voit que vous êtes passé Maîtres es prétentions en tout genre :0)

  116. @FM. Oh, vous m’ flattez mais je sais que je ne vous arrive pas à la cheville… malheureusement… 🙂

  117. @ Allons, allons, pas d’excès de courtoisie, passez devant, vous le méritez amplement, cher Monch :0)

  118. @FM. Ma galanterie naturelle va l’emporter sur mon amour de la Vérité : je vais donc passer devant. 🙂

  119. @ Monch : Vous savez parler aux femmes.

  120. @FM. Si ça pouvait être vrai… J’ suis pas doué pour ça… 🙁

  121. @Monch: eh bien! Même que les femmes s’en rendent pas compte!

  122. Chez Fredaime, comme chez Annadeus, ça flemmarde uh uh!

  123. Qui qui c’est qui dit qu’on flemmarde chez Fredaime? C’est vrai qu’on ne croise pas grand monde aujourd’hui! La sieste? Non c’est trop tard! Ou bien tout le monde est accroché aux jupes de notre belle Frederica Falbala!!!

  124. C’est vrai qu’il n’en finit pas ce premier avril! C’est à cause du réchauffement climatique, je parie! Aaaaah! faut faire qu’qu’chose!

  125. @ Ben, on m’a piqué mon article et je suis toute chose… je sais pas si je vais m’en remettre…pouf pouf

  126. @Frédérique: je plaide non coupable!

  127. @ Babeth 31 : T’as un bon avocat ? :0)

  128. @Frédérique: je crois que Zoë a raison: ça flemmarde dur dans le coin! On est le 8 avril et rien de neuf depuis le 1er!!!! On s’épuise!!! A force d’essayer d’entendre l’appel divin, on est devenu sourd, ou bien on entend des voix! On s’époumone à entretenir la flamme, mais y a pas de tirage! On perd le sens de la répartie! On s’impatiente à attendre!!!! C’est pour quand?Uh uh!!!

  129. @ Babeth 31 : C’est pour tout de suite !

  130. 263 commentaires pour arriver à 400 tiens !
    faudrait pas croire mais je suis l’histoire depuis le début !
    non mais !

  131. @ Luc : Merci Luc. Plus que 262 ! Anna de Sandre a visé haut, suis pas sûre qu’on va y arriver. Pouf pouf !

  132. @ Non 260, mais c’est de la triche. Il faut des vrais commentaires, sinon peuh…

  133. 263 ? Tu veux une phrase derrière ? Ben voilà, tu l’as. T’en as même trois. 🙂

  134. @ Anna : 258 ! Faudrait suivre le décompte un peu. Qu’est ce qu’il y a ? Tu reviens d’une petite promenade sur le périphérique, deux heures en plein soleil dans les bouchons ? C’est ça ? T’avais le coude de la petite dans ta colonne vertébrale ? Mouahahahaha (s’cuse. Trop drôle !).

  135. Nan je cherche une petite voiture d’occase pour remplacer la 4L, type vieille clio ou 205 pour me faire la main dessus.
    257 ?

  136. 255 ? Luc tu me fais tout gouracher les comptes, tu vas voir tes fesses !

  137. @ Anna et Luc : 254 les jeunes, vous écrivez tous en même temps, suis obligée de tout recompter. (Anna, sans blague, t’as une 4L ? Et elle passe au contrôle technique ?) (Luc : moi, dans pas longtemps).

  138. @ Nan : 253 maintenant. Eh les gens, si vous passez par là, c’est un site trés sérieux, mais là on a juste fait un concours. La faute à Anna qui prétend me faire atteindre les 400 commentaires.

  139. Elle passe le contrôle technique haut la main, elle est très bien entretenue et n’est jamais tombée en panne. Elle démarre au quart de tour même quand il pleut, et toc.
    252 ! Pan ! Dans la face à Klück ! !

  140. @ Ma grand-mère a connu une religieuse qu’avait une 4L, c’était avant, elle était toute petite, de Funes était encore vivant. Re-pan. 251 (eh là je m’en vais, je ne peux plus répondre avant un certain temps).

  141. Et alors ? Moi aussi je croise des religieuses en 4L !
    250 !
    (Quelle insolence sur ce blog, je n’en reviens pas !)

  142. Deux Quatre Huit (mais interdit de faire ça jusqu’à 0 ! Il faut que ce soit de vrais commentaires, sinon c’est de la triche !) Où va-t’on trouver 248 commentateurs, hein ?

  143. Bonjour, je cherche un lèche-frites d’occase. Me contacter pour faire offre. Pas sérieux s’abstenir.

  144. Bonjour, nous n’avons pas ça en magasin, par contre il nous reste quelques magnifiques exemplaires de lèche-culs. Cela pourrait-il vous interesser ?

  145. Je cherche belle blonde peroxydée en bon état à vendre… C’est pour un ami qui s’appelle Pluplu et qui tient un blog où il se vante d’avoir fait des choses sans les faire tout en sachant que s’il avait voulu… Ben ! il aurait pu éventuellement ne pas les faire…
    Sachant qu’il est trop tard pour revenir en arrière, avant ! toutefois…
    (245)

  146. @ J’ai une Anna de Sandre, péroxydée de frais, version limitée et inédite. Pièce rare et en assez bon état général. Faire offre raisonnable et je m’occupe du paquet cadeau. (244).

  147. RÔoooooooooh… Ah mon Clucluc! t’es fou à lier!! Ah si je … hé? On part non?

  148. Kikou, je dékouvr ton blog en tapan dan Gougeule é je kif grav, mem si je konpren pa tou. tu parle 2 blonde ? C ma kouleur 2 cheveu ke jèm tro 2 la mor ki tu. Lady Gaga è ma grande soeur je lème amor c’te meuf.
    @+ bibou kiss

  149. Avec pièces de rechange ?
    peut-on l’essayer avant ?
    en cas de panne ou de ratés à l’allumage faites-vous les réparations sur place.
    150 €uros et des cacahuètes à débattre
    (243).

  150. @ Analol : té trochou :0)
    @ Luc : A ce prix là vous assurez le Sav vous-même ! (240)

  151. Ca dépend de la quantité de cacahuètes. Ma courroie de distribe est changée et ma pompe à eau est nickel.

  152. J’ veux bien faire une offre pour la blonde peroxydée… mais faut donner des détails supplémentaires : Elle fait la vaisselle ? Elle est d’humeur enjouée ?… Des trucs comme ça… Un p’tit effort pour activer la vente…

  153. @ Monch : La vaisselle ? Nan, elle a deux mains gauche qu’elle occupe uniquement à fumer. Enjouée, c’est pas la mot, ironique, voire mordante. Et puis, le pied leste pour botter les arrière-trains égarés. Pour savoir le reste, faut allonger les billets :0) On se demandait justement quel réverbère vous étiez parti arroser. (237)

  154. A ma droite, Monsieur Luc propose deux cent soixante. Monsieur Monch, vous faîtes une offre ? 300 Monsieur Monch, est-ce que vous montez à 300 ? (235)

  155. Soyons pas mesquin : j’ dis 350 et on n’en parle plus… mais à c’ prix-là, j’ voudrais tester la marchandise… passque j’en connais des margoulins sur le ouèbe !!!

  156. @ Monch : Je me demande si le modèle est pas entré en catatonie :0)

  157. @FM. Le modèle est catatonique ? Ah mais ça change tout ! Jusqu’à quel point ? C’est passager ou définitif ?… J’ suis pas sûr de maint’nir mon offre… Houlà, y m’ semblait bien qu’ c’était trop beau !…

  158. @ Monch : Jusqu’au point qu’il ne répond à aucune sollicitation pour le moment. C’est peut-être le disque dur. Je vais voir.

  159. Ce qui me rend catatonique c’est la somme dérisoire que vous proposez, messieurs. Allons allons, ressaisissez-vous. La de Sandre ne se brade pas. La de Sandre se mérite. La de Sandre est difficile à gagner, mais facile à prendre.
    La de Sandre est une offre alléchante ponctuelle, sachez vous faire plaisir mais au juste prix.

  160. @ La de Sandre : Aïe, tu me plais, tu me plais tiguediguedon, aïe tiguediguedon, j’en oublierais père et mère, frère et soeur, aïe…

  161. Oh la la la la la… s’il faut mériter, je me retire dans mes terres et je me consacre à la cueillette des champignons…
    Les joutes, c’est pas pour moi…
    Que Luc y aille de ses courbettes, j’ suis pas partant.
    Au fait, les 350, c’était du bluff… J’ les possède même pas. 😀

  162. @FM. Z’avez viré vot’ cuti d’après c’ que j’ peux voir avec vot’ chansonnette… J’ai rien contre mais j’aurais pas cru… 🙂

  163. @ Monch : C’est d’un goût, mais d’un goüt ! x0)

  164. @FM. 😀 😀

  165. @frédaime : ne te formalise pas, Monch’ voit des lesbiennes partout 😀

  166. . RrrooohhHHH tous des radins !
    lesbiche en plus ?
    allez mesdames …
    10 de mieux alors !
    (222… Ce qui est rond !)
    le précedent ne compte pas vu qu’il est parti tout seul !

  167. @ Bon mais c’est pas un peu fini vos cochonnardises. On est dans un site sé-ri-eux, ici on parle littérature, humanisme, etc… Et ma réputation, est-ce que vous y songez un peu ? Déjà qu’on m’a fait des réflexions… ben là, mon compte est bon (221)

  168. Mais Frédérique!! Vous plaisantez?!! Depuis quand la littérature serait innocente?!!! Oh non mais!!

    Même L………………………..uc qui n’y connait pas grand chose (pardon, mon Luc, je t’aime) où en étais-je? Serais pas bourré moi? Quel est le sujet? Reprenons. Hé? Luc? t’as du feu? Si tu veux j’ai un gramme pour rien. Enfin… (t’as vu les femmes hein?)

  169. Mais c’est qui – 608 – ce Luc?!

    Hé? Mon Luc qu’est-ce que t’es gentil!!! Non mais vraiment!! T’es a-do-ra-bleu-euh-euh!!! T’es africain pi c’est tout!

    Biiiiiiiiiiiiisous!

  170. @FM. J’ voulais justement vous en toucher un mot… J’ trouve que le niveau a baissé pendant mon absence… Avant, on parlait poésie et cassoulet… y reste plus qu’ le cassoulet avec la De Sandre debout sur une table en train d’essayer de s’ vendre tandis que Luc fait des offres ridicules ! Il met 10 de plus parce qu’y a des lesbiches (je cite)… Ce type n’a pas d’ mesure ! Sévissez FM ! Bordel, faites le nettoyage par le vide !!!

    PS: de 350, j’ passe à 355… j’ les ai toujours pas mais j’ai déposé une demande de crédit.

  171. @ Depluloin : Mais je sévis, je sévis. C’est juste que quand j’arrive avec mes pinces et mes scalpels, pfioutt, tout le monde disparait. Venez mon Pluplu, que je m’entraîne un peu sur vous.

    @ Monch : Vous n’avez qu’à pas disparaître dans le vortex informatique (et puis acheter la de Sandre à crédit, quand même !). (et arrêtez avec vos lesbiches, c’est tout à fait déplacé !).

  172. @FM. Bon, d’accord, je parlerai plus d’ lesbiches… d’ailleurs « lesbiches » est un vilain mot introduit ici par Luc… je dis jamais « lesbiches »…, j’écris même jamais « lesbiches »… j’ trouve que le mot est difficile à prononcer : « lesbiches »… on a toujours tendance à glisser vers « lèchebisse » mais c’est une autre histoire.
    A « lesbiches » j’ préfère « gouines » c’est plus rigolo, on dirait un bruitage de dessins animés… 🙂 🙂

    Ce commentaire a été censuré par l’auteur !

  173. Hé… Psst ! Frédaime… Depuis le temps que tu es adossée à ce tronc, c’est bon non ? Tu dois avoir de la mousse sur l’épaule maintenant ?…Et alors ? Ben alors du coup tu sais où est le Nord… Et alors ?… Alors c’est bon, tu peux rentrer chez toi, hé, banane !

  174. @ Anna : Tu veux passer à la censure toi aussi :0)

  175. @FM. Si j’avais sur que le mot « lesbiches » vous f’rait c’t effet-là, j’aurais écrit « lesbiches » plus tôt…

  176. @ Monch : Chut ! Taisez-vous !

  177. @ Babeth : Allo? c’est toi qui m’a fait coucou sur Faceubookeu? J’ai cru apercevoir Gnagna aussi! Mais je suis pas inscrit pourtant, j’ai raté le dernier examen!

  178. @ Depluloin : M’étonne pas :0)

  179. Un peu d’ poésie…

    SUR LE BALCON

    Toutes deux regardaient s’enfuir les hirondelles :
    L’une pâle aux cheveux de jais, et l’autre blonde
    Et rose, et leurs peignoirs légers de vieille blonde
    Vaguement serpentaient, nuages, autour d’elles.

    Et toutes deux, avec des langueurs d’asphodèles,
    Tandis qu’au ciel montait la lune molle et ronde,
    Savouraient à longs traits l’émotion profonde
    Du soir et le bonheur triste des cœurs fidèles.

    Telles, leurs bras pressant, moites, leurs tailles souples,
    Couple étrange qui prend pitié des autres couples,
    Telles, sur le balcon, rêvaient les jeunes femmes.

    Derrière elles, au fond du retrait riche et sombre,
    Emphatique comme un trône de mélodrames
    Et plein d’odeurs, le Lit, défait, s’ouvrait dans l’ombre.

  180. Bon, le premier poème est de Verlaine et çui-ci aussi. J’espère FM que vous n’aurez pas l’ front d’ censurer ce grand poète !!! 🙂

    Je suis foutu. Tu m’as vaincu.
    Je n’aime plus que ton gros cu
    Tant baisé, léché, reniflé,
    Et que ton cher con tant branlé,
    Piné – car je ne suis pas l’homme
    Pour Gomorrhe ni pour Sodome,
    Mais pour Paphos et pour Lesbos,
    (Et tant gamahuché, ton con),
    Converti par tes seins si beaux,
    Tes seins lourds que mes mains soupèsent
    Afin que mes lèvres les baisent
    Et, comme l’on hume un flacon,
    Sucent leurs bouts raides, puis mous,
    Ainsi qu’il nous arrive à nous
    Avec nos gaules variables.
    C’est un plaisir de tous les diables
    Que tirer un coup en gamin,
    En épicier ou en levrette,
    Ou à la Marie-Antoinette
    Et cætera jusqu’à demain
    Avec toi, despote adorée,
    Dont la volonté m’est sacrée,
    Plaisir infernal qui me tue
    Et dans lequel je m’exténue
    A satisfaire ta luxure.
    Le foutre s’épand de mon vit
    Comme le sang d’une blessure…
    N’importe ! Tant que mon cœur vit
    Et que palpite encor mon être,
    Je veux remplir en tout ta loi,
    N’ayant, dure maîtresse, en toi
    Plus de maîtresse, mais un maître.

  181. @ Monch : C’est comme ça que je vous préfère :0) Il ne date pas d’hier ce poème. D’où Verlaine les contemplait-il, ces deux femmes, si ce n’est de son propre balcon ? Le dernier vers aurait pu être :
    Et plein d’odeurs défaites, le lit s’ouvrait dans l’ombre.

  182. @ Monch Bis : Pas de censure, mais trés honnêtement, ce n’est pas du meilleur c(r)u :0)

  183. « Et plein d’odeurs défaites, le lit s’ouvrait dans l’ombre. »

    Mais il est faux comme ça… chère FM. Il a 13 pieds… et pour un alexandrin… gnac-gnac-gnac… 🙂

  184. Verlaine a écrit pas mal de grosses merdes, mais comme « c’est du Verlaine » on trouve tout ses textes merveilleux. Pfft…
    (Les deux choisis par Monch’ n’en font pas partis. Coup de bol ? 🙂 )

  185. @ Monch : Les règles sont faites pour être transgressées, ce n’est pas vous qui me contredirez :0) ça sonne quand même, alors…

  186. @FM. On peut pas raisonner un poème du 19ème avec des idées d ‘aujourd’hui. Ouais, ça sonne, mais j’ préfère la version Verlaine qui ménage des respirations au lieu de s’abandonner au ronron de la langue française. Ouais pour les règles j’ suis d’accord, mais pas toujours… J’ suis un vrai conformiste, moi !!!

  187. @AdS. Verlaine a écrit plein de mauvais textes mais beaucoup plus que Rimbaud qui passe pour un demi-dieu et qui a commis des textes qui valent pas un clou (y en a de beaux aussi)…
    Ben ouais, pour le choix,… j’ suis con mais j’ai du bol… 🙂

  188. @ Monch : Vous me préférez Verlaine ?! Je n’en crois pas mes yeux. En réalité, vous adorez contredire, quitte à vous contredire vous même. Elle est trés bien cette variante, mais la tête sur le billot, vous ne l’avoueriez pas :0)

  189. @FM. La tête sur le billot, j’avouerais n’importe quoi. J’ai pas l’âme d’un martyr. 😀

  190. @Monch’ : vous voulez dire « beaucoup moins ? » En effet. Et Rimbaud en a écrit quelques chouettes, je suis d’accord.
    (j’croyais qu’y’avait qu’la racaille et les cocus qu’avaient du bol, mais je vois que VOUS aussi…

    @Frédaime : tiens, tu vois que tu sais analyser…

  191. @ Anna : voui donc quoi ?
    @ Monch : Je ne l’oublierai pas :0) A gaillac, je viendrai avec des cure-dents à glisser sous vos ongles, si des fois, ça peut aider…

  192. @AdS. Ouais, vous avez raison, me suis trempé dans la gourance… « beaucoup moins » bien sûr.
    Pour le bol, y a aussi les putes et leurs fils qui sont réputés chanceux, par chez moi. Mais j’ai pas vérifié.

    @FM. Des cure-dents sous les ongles ? Merdalors, z’êtes une tordue… Me d’mande si j’ vais pousser jusqu’à Gaillac… J’ suis pas trop rassuré pour le coup. Glups !

  193. @Deplu : mais si vous êtes inscrit, j’ai réussi à faire pipi sur votre mur.

  194. @ux Frédonch’ : dites, soyons sérieux cinq minutes (ça d’vrait suffire).
    Je VEUX venir à Gaillac, mais j’ai besoin de connaître les dates, le nom de la manifestation et l’adresse exacte (voire le programme mais bon, il n’est peut-être pas sec encore) pour m’organiser.

  195. @ Tu viendras chez moi et moi, je t’amènerai à Gaillac. Eh Monch, on vient en force, tout le fanclub sera là !
    Depluloin est sur FB ? Il m’a juré ses grands dieux qu’il haïssait ce réseau et que jamais, jamais, jamais…. Pluplu a menti :0(

  196. @Frédaime qu’écoute pas : non mais tu n’as pas répondu à ma requête : quand qui comment pourquoi toussa ?
    T’habites sur la diagonale entre Auch et Gaillac ? Je croyais que t’étais plutôt entre Gaillac et Rabastens ? (vieille expression occitane) 😀
    Pis pour que je vienne chez toi faut qu’tu remplisses un cahier des charges 🙂

  197. Attends, je réalise un truc tout à coup : tu veux dire que Babeth a eu une info avant toi ? Facebookienne en plus ? ‘tain la honte !

  198. @ Anna : Si j’écoute. Je répondrais à certaines questions, mais uniquement en privé (et si, tu viendras chez moi, ou alors tu sauras jamais, jamais, jamais où se trouve Gaillac :0)).

    @ Anna Bis : Je ne sais pas de quoi tu me parles. Dois-je te rappeler que je n’ai pas de profil et que je ne vois pas ce qu’il y a sur vos murs (soupir résigné) ?

  199. Je sais où se trouve Gaillac j’y suis déjà allée c’est un coin de toute beauté. (et c’est vrai aussi que t’es sur la diagonale Auch Gaillac, argh !)

  200. @ Anna : Je suis au milieu du chemin, n’est-il pas ? :0)

  201. Bon, ben, si c’est trop compliqué, y a p’t-être pas b’soin d’ vous déplacer à Gaillac… J’ connais pas les dates précises ni l’ programme…
    Plus ça va moins j’ comprends l’ bordel… J’aurais mieux fait de m’ taire… rhâââââââ… argh… kof-kof-kof… ça y est l’angoisse…

  202. Meuh non Monch, ça va aller (mais qu’est ce qu’ils ont tous ? Sont un peu névrosés, me semble-t-il). Nous sommes des filles formidables !

  203. @FM. Ben, justement ! Si vous n’étiez pas autant formidables, j’ s’rais plus tranquille… J’ suis pas formidable, moi !… 🙂

  204. @Frédaime : bien vu le milieu du chemin 😉
    @Monch’ : comment ça, l’angoisse ? Parlez pas d’c’que vous connaissez pas non mais sans blague !
    @Frédaime : Il n’en a jamais vu en vrai, des filles formidables, alors vas-y mollo 🙂

  205. @ Monch ! Heureusement que vous ne savez pas parler aux femmes (formidables que nous sommes).
    @ Anna : Faut qu’il s’habitue.

  206. @FM. Vous êtes une fine mouche, vous avez vite remarqué que j’ suis maladroit… pas à l’aise et tout ça… mais on s’ refait pas…

    Quant à AdS, j’ peux seulement lui répondre que j’ai mon lot d’angoisses, comme tout l’ monde, pas plus, mais pas mal quand même… j’ me sens comme un moineau détrempé par une pluie d’automne… ah la la… (soupir).

  207. @ Monch : Vous ne vous en sortez pas si mal, à nous tous, on montera un club :0)

  208. Mais on a largement dépassé les 400 comment ici! Braavo!!

  209. @ Depluloin :On en est loin ! 222 c’est pas tout à fait la même chose que 400. Surtout quand ce sont les trois mêmes qui commentent depuis lurette :0)

  210. … Suis désolé 223…
    Il reste (je retiens 3 je reporte 1 et j’ajoute 7…)
    ça fait 177 pour 400…
    Pfff!!!…
    Heureusement que je suis là pour les comptes !
    (nan mê !)

    Ah ! j’oubliais ! Merdre à Verlaine.

  211. Ce qui faudrait c’est un bègue! C’est pas pour me moquer mais ils nous rendrait un sacré service!

    Bon : 224

  212. Vous ai-je déjà parlé de cette voie romaine qui traversait une plage? Un peu glissante mais très pratique. Oui, je crois.

    Bon : 225

  213. @ Depluloin : on fait un compte à rebours ! Donc 174 !

  214. Je connaissais une voie royale. Inaccessible mais très pratique elle aussi.

  215. Ici, il se dit maintenant n’importe quoi.

  216. Pour changer un peu, quelques phrases d’un poète que j’aime bien…

    ton chat qui porte sa souris d’un air pensif
    sera condamné à mort
    *
    il vaut mieux être le dernier
    a se servir de champignons
    *
    un pauvre qui saigne dépense son capital
    *
    dans les foires on montre aux hommes des animaux savants, alors que c’est les animaux que l’on devrait mener à ce spectacle

  217. @ Monch : Il vaut mieux éviter les champignons complètement, surtout si on est pauvre et qu’on saigne :0)

  218. J’viens pour relever les compteurs!

    168

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
error: Les textes et photographies sont soumis aux Droits d auteurs