Revue de Presse

On peut lire ici l’article que la Nouvelle vie ouvrière consacre à En quête de Job. J’en remercie l’auteur qui a visiblement pris le temps de lire le livre.

 

 

~~~~~~~~~~

Le 8ème festival Tremplin Chanson est lancé, les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 10 mai 2010. 

festivart.ariege@orange.fr 

Téléphone : 06 82 94 20 78

Courrier : Claude Fèvre, association FESTIV’ART – 9 rue de Bigorre – 09120 DALOU

~~~~~~~~~~

 

Les écritures du web

Trois journées d’exploration, de réflexion et de découvertes sur LES ECRITURES DU WEB – Les 28 , 29 et 30 janvier 2010 à L’Usine – 6 impasse Marcel Paul – Zone Pahin – 31170 Tournefeuille

L’ère numérique est porteuse d’une véritable transformation des formes artistiques et des pratiques culturelles. Des mutations que la boutique d’écriture du Grand Toulouse, centre de recherche-innovation dans le domaine de l’écriture, a souhaité mettre en perspective en proposant au Centre National des Ecritures du Spectacle (CNES) de Villeneuve Lez Avignon de co-organiser cette sonde sur les écriture du web en collaboration avec l’Usine, lieu conventionné dédié aux arts de la rue.

Ces 3 journées préfigurent également le projet fédérateur d’ateliers d’écriture proposé par la boutique d’écriture aux communes du Grand Toulouse à partir de février sur le thème de l’impertinence qui sera exploré autour de la correspondance

Entrée libre dans la limite des places disponibles – réservation conseillée

Cet article a 77 commentaires

  1. Ça fait toujours plaisir un bon papier.

  2. @ Mca : N’est-ce pas ?
    Pour votre Juliette, c’est trés bien, mais alors rien à voir avec l’autre ! Ceci dit, il m’arrive trés souvent de ne pas avoir les mêmes goûts que mon entourage. Donc je ne discute pas le bien fondé de ce que vous ressentez.

  3. Vous avez raison. En plus, j’ suis du genre teigneux, et j’ vous lâcherais pas avant d’avoir lu sous votre « plume » que vous reniez Juliette… Et comme vous n’avez pas l’air d’une qui renonce facilement, on risque d’être encore là aux calendes grecques…

    Chacun fois que je lis « JOB », j’ai une pensée pour Vialatte, ce vieux réac catho qui m’amuse beaucoup tout de même.

  4. Monch : Abjure rénégate !

    FM : Trahir la grande Juliette ?
    Jamais au grand jamais !
    C’est dans une oubliette
    qu’il faudra me jeter.

    Sinon Vialatte, j’aime aussi mais sans être (encore) connaisseuse

  5. Merci pour ces infos … et nan, je ne trahirai pas non plus la grande Juliette … me passer sur le corps il faudra … enfin

  6. @ Kouki : Vous vous rendez bien compte de ce que vous dites ? Ici, un lieu fréquenté par Monch, Depluloin et Luc ? Non mais vous êtes inconsciente !

  7. je m’comprends … voulais je ajouter, mais le commentaire a dit : vous êtes trop pressé, calmez vous (pour de bon, vous avez un sacré garde chiourme Frédérique, le saviez vous ??) 😉

  8. @ Kouki : Son petit nom c’est Cerbère.

  9. J’ai rien compris à rien, sauf qu’il fallait passer sur le corps de Kouki. Après tout, pourquoi pas? Koukiiiiiiii??!

  10. Gouzi gouzi sous le m…useau de Cerbère!

  11. Maman!!! Ma maman!! … Euh…. vous êtes là, mère? … Pourquoi que tu m’adoptes pas vraiment?! Anna, elle s’use ses petit doigts s’ul tracteur, alors que moi le tracteur, ça me plait, je suis né pour ça! … Maman?

  12. Et voilà que ça recommence ! Oedipe est de retour.

  13. Waouh, Lusine. Sais-tu que c’est un repaire que je connais bien. Je vais regarder ça de près dis donc.Merci pour l’info. Sinon je participe à la garde rapprochée de Juliette, cette merveilleuse. Quel raleur ce clébard! Il préfère René Louis Laforgue! 🙂

  14. ça se rapproche, Zoé, ça se rapproche (non, pas le Monch en furie ; le moment inéluctable de la rencontre).

  15. Ah la la la la la ! Zoë n’aime pas Thurber ! Zoë n’aime pas René Louis Lafforgue ! Mais Zoë aime Juliette !!! Quand on atteint un tel degré de bassesse dans le mauvais goût, j’ suis désespéré ! Et on voudrait qu’ le monde aille mieux ?…
    Juliette, c’est en dessous de TOUT ! Une ironie à deux balles et une écriture de fond de grenier !!! 🙂

  16. Tiens, il pleut, je vais aller chercher mon pépin, moi, ça sent l’orage. Je me demande si je ne l’ai pas laissé au fond du grenier, à côté de Colette et René Louis.

  17. Faut faire gaffe à pas marcher sur la pauvre Juliette qu’est juste sous l’ vieux sac de plage, çui en osier avec un tissu rouge pour l’ fermer… Elle doit grignoter les miettes d’une vieille galette (en cire) des années 52 ou 53… Mazette ! (fichtre, me mets à écrire comme elle)… 😀

  18. @ Monch : Et si on allait aérer nos vieilleries respectives, au chant du coq, sur le pré des trois pendus ? Je choisis l’épée parce que c’est plus élégant et qu’il y a du suspens (et en plus je suis une femme, donc la galanterie vous oblige à me laisser décider). N’oubliez pas votre jabot de dentelle, moi j’enfile ma crinoline et dès que ma camériste m’aura frisé le chignon, je vous rejoint.

  19. Je n’ai pas besoin de m’abriter sous un pépin pour écouter Colette Magny! Un peu de respect que diable!
    @Depluloin: mais je suis toujours là! J’ai demandé par lettre avec AR, les imprimés nécessaires à une demande d’adoption. Mais on m’a dit que ce serait très long. A surveiller!

  20. @ Babeth 31 connait Colette Magny ! Voilà qu’après Depluloin, elle va s’allier à Monch. Ciel… je suis trahie (main sur le front, évanouissement dans une froufrou de soierie etc…)

  21. @FM. L’épée ! Mais enfin !… Vous risquez de vous blesser et j’en serais marri… Cessons cette querelle sur-le-champ (pas de bataille, hein)…

    Babeth 31 est une personne de qualité. 🙂

  22. Nom d’un petit clébard! Frédérique revient nous!(l’air éploré et les deux mains tendues, et bien entendu, à genoux!)

  23. @ Babeth 31 : Trés drôle !
    @ Monch : De toute façon je me suis foulé le poignet en essayant de soulever mon arme et les frisettes, c’est ridicule à partir d’un certain âge :0) Bon, de quoi allons-nous pouvoir parler ?

  24. « That is the question ». Qui va lancer un véritable débat? Je regarde de tous les côtés et je vois…..qui?

  25. Ah Colette Magny! … Colette Magny!!! (Merci Mon chien aussi)

  26. @ Babeth31, Depluloin et Monch : Serait-ce une réunion d’anciens combattants :0° (aïe aïe aïe qu’est ce que j’ai encore dit…)

  27. De quoi de quoi? Que sont-ce les anciens combattants? Depluloin, de grâce, fais quelquechose! Tu as vu comment on traite ta môman en ces lieux?

  28. Avec la 1ère réponse de MCA, le début était parfait pour une bonne discussion! Comment le dérapage est-il survenu? Je suis attérée :oui je suis toujours à genoux depuis tout à l’heure!

  29. Mes rotules:à l’aide!!!!!

  30. @FM. Vous croyez que j’ suis né au 19ème passque j’aime bien Jules Vallès ?

    Sinon, on peut parler d’ vos bouquins… C’est votre bibliographie complète qu’on peut trouver ici ?…

  31. @Frédaime : Comment ça l’oedipe de Depluloin ?
    TU VEUX DIRE QUE DEPLULOIN VA BAI… MAMAN ?????

  32. @ Et voilà, manque plus que Depluloin et ma lapidation sera complète. :0) Monch, Monch, calmez-vous, ma bibliographie ne peut pas vous interesser :0°, c’est une toute petite bibliographie de rien du tout… vraiment, n’insitez pas.

    @ Babeth 31 : N’en rajoute pas dans le rôle de la môman offusquée, Monch va me couler moi et mes livres (et Depluloin, il dort, ne le réveillons pas).

  33. Et n’oublions pas de cultiver l’corniaud à poils durs :

    Ben quoi vous n’avez donc jamais rien vu,
    Ou c’est-il que vous me reluquez le corsage?
    Allez, les manants, laissez-moi le passage
    Et pour la bagatelle on est de la revue.
    Je les sens vos regards plantés dans mon dos,
    Mais moi de ce quartier je suis aborigène.
    Ça me donne bien le droit d’avoir mon sans-gêne,
    Ça me donne bien le droit le droit d’être un rien crado.
    C’est vrai ce matin je me suis même pas lavée.
    Je me suis juste remis un peu de bleu et de rose,
    Juste pour maquiller quelques ecchymoses
    Que la nuit dernière un salaud m’a gravées.
    Je me suis pas brossé les chicots non plus.

    Tiens pour faire comme si redonne-moi une bière.
    Qu’est-ce que vous dites vous là-bas la rombière?
    Reculez-vous si vous trouvez que je pue.

    Parce qu’il faudrait pas croire
    Que parce que vous me voyez,
    Accoudée là et sans adresse
    Avec tout mon foutoir
    Débordant de mes paniers,
    Que je ne suis rien qu’une drôlesse
    Nageant dans sa bière et sa graisse,
    Une simple épave des bas-quartiers.
    Non messieurs vous devez saluer
    L’impératrice,
    L’archiduchesse,
    La belle-en-cuisse,
    La belle abbesse,
    Celle qui passe comme une déesse,
    Provocatrice,
    Enchanteresse,
    Et qui crache sur votre pitié.

    Encore un petit dernier et puis salut.
    Il faut que je reparte vers ces rues en pente
    Que depuis toujours j’inspecte et j’arpente
    Comme si j’y cherchais un trésor perdu.
    Mais y a pas de trésor y a que de la chiennerie,
    Des rentiers hargneux et des vilains mômes
    Qui se foutent de ma gueule bouffie d’hématomes
    Et des accrocs béants dans ma lingerie.
    La nuit je suis divine au rouge des néons,
    Fraîche comme les oeillets chourés au cimetière
    Que je revends pour le prix d’une rasade de bière
    Aux travestis de la rue Germain-Pilon.
    La nuit c’est là qu’il y a de foutues clartés
    Quand un jeune clodo me prends pour une pute,
    Ferme les yeux, m’enlace, enfin me culbute
    Et me laisse heureuse et jambes écartées.

    Qui t’es toi d’abord qui se dit mon ami,
    Un voyeur ou bien un de ces ethnologues
    Qui voudrait me fourrer dans son catalogue.
    Ben je vais peut-être te répondre: j’ai besoin d’un demi?
    C’était y a longtemps… Et puis non je sais plus.
    Je préfère la fermer, rester illusoire,
    N’être qu’une légende des plus provisoires,
    Un tag effacé dès qu’il aura plu,
    Une honte qui passe un cauchemar vécu,
    Une tête de guignol battant la breloque,
    Un épouvantail que le vent déloque,
    Un instant montrant son coeur et son cul.

  34. @ Anna : et toc ( ça va me coûter un max ces trois lettres, un max je te dis. J’en prends pour perpète).

  35. @Frédaime : T.O.C : Trouble Obsessionnel du Corniaud (à poils durs) ?

  36. @Anna. C’est d’ la culture en serre, ça !… Y a d’ l’engrais chimique tout plein là-d’dans !!! Et j’ pense même détecter des traces de formol !!! Pas sain pour la santé, c’ bidule !!! Non, non, non…

    Et pis, j’ai pas l’ poil dur. 😀

    @FM. Vous avez r’lancé la polémique ! C’est tout d’ votre faute !!!
    Les esprits étaient apaisés. On nageait dans un océan de quiétude et de sérénité. On avait écrasé l’ dernier morpion. Et vlan ! vous r’mettez la santeuse sur la schène !!!

  37. @ C’est pas vrai Monch, vous répandez des saletés sur Juliette partout dans les blogs. Du coup Vinosse ressort les vieux réflexes favorits de l’UMP sur les bobos. Allez, nous nous sommes emportés, n’en parlons plus et topons-là… (c’est vrai quoi, on va pas y passer le réveillon).

  38. @ Anna : Bénir ne s’écrit pas avec AI, combien de fois il faudra te le dire :0)

  39. Cha, ch’est ben vrai!

  40. @FM. Bon, j’arrête… J’adore Juju ! (j’ suis prêt à tout pour pas vous fâcher !)
    Meunon, Vinosse, il est gentil… faut pas l’ prendre premier degré.
    Et s’il est UMP (ça c’est grossier), j’ suis la couille droite du pape.

  41. Bobosse branchouille contre UMP (ah oui c’est moche quand même). Un partout, la balle au centre :0)
    Dites Monch, une couille papale, rien que ça !

  42. Bouh!!!! Nous voilà dans les couilles papales! Rien que ça…Je retourne dans ma cuisine et ma choucroute! Je suis certaine que, par l’odeur alléchés…….

  43. Une choucroute, quelle choucroute, où ça ?

  44. Ahahah!!! Le niveau est monté d’un cran dirait-on! Mais bon, il reste quand même bien bas, et c’est dur de passer au-dessus de la ceinture!

  45. La choucroute à Môman, là-bas, dans sa fermette au pied des Pyrénées!

  46. @Môman chérie : ben quoi ? Les couilles du pape, c’est pas mauvais en confiture ? :o)

  47. Mère, relevez-vous!! Votre fiston est là!! Qui veut s’battre??!! Allez! … Ah, l’on fait profil bas! l’on a intérêt!! Ça va maman? Une choucroute au pied des Pyrénées? C’est comme un oranger sur le sol irlandais ça non? Ah moi qui m’apprêtais à passer, je vais attendre la saison du cassoulet! 🙂

  48. Eh Babeth 31, tu entends le choeur des vierges qui rapplique ? Quand il s’agit de manger, les rangs sont pleins :0)

  49. @ Anna : Je te garantis que celui de ta môman31 est divin !

  50. @Anna: Mon cassoulet est excellent! Il faudra venir le goûter!
    @ Depluloin: merci! Mais il n’y a pas une saison pour le cassoulet; on peut le manger tout le temps!
    @Frédérique: mais c’est qui les vierges?

  51. J’arriiiive!! Je comptais faire une descente mais là y a urgence! J’arrive, maman!! (Anna, ton grand frère et moi avons honte!)

    Quel était le sujet?

  52. Puisqu’il faut relever le niveau au-dessus des burnes papales, voici un p’tit poème d’un type que j’aime beaucoup. Vous connaissez ? Le titre est « Don d’organes »

    Je donne ma main à ma soeur kinésithérapeute,

    je donne mes tripes à Caen,

    mon cœur aux restos,

    mes reins sûrs aux caniveaux.

    Je donne ma tête de lard à l’art,

    je donne mon foie aux morues,

    mes yeux à Michèle Morgan,

    mes dents à Adam

    et ma langue au chat d’Ève.

    Je donne mon sang impur aux microsillons.

    Je donne mon cul à ma chance qui en a besoin.

    Je donne mes jambes à mon cou

    et mes bras autour du tien.

    Je donne mon dernier souffle au bouche-à-bouche,

    je donne mon pied à ma maitresse,

    je donne mon âme. Adieu.

    Et ce qui reste aux chiens.

    ou

    COMMENT ÉCONOMISER

    UN ENTERREMENT

    C’est pas joli, ça ? 🙂

  53. @ Babeth 31: Ce sont tes enfants adoptifs of course !
    @ Monch : Trés et c’est de qui ?

  54. C’est de Jean l’Anselme. Qu’écrit moins bien que Juju. (soupir)

  55. J’ai voulu le relire pour être sûre de ne pas être passée à côté d’un truc chouette…
    Qu’est-ce que c’est mauvais. (et mon cul sur la commode)

  56. Ce carnet, on dirait un vide grenier.

  57. Evidemment, dès qu’y a un VRAI marrant, l’incompréhension déboule… Ah la la la la la la…
    Manants, gueux, rapetipeta… et j’ t’en fiche de la poésie à trois centimes d’euro !!!
    J’ suis dégoûtationné !!! 🙁
    Pauv’ palindrome !!!

  58. Je vous assure que la choucroute était bonne! J’ai beaucoup pensé à vous tous! Le sujet a me semble-t-il bien avancé.
    @MCA: c’est bien vrai pour ce qui est de l’incompréhension! (énorme soupir à fendre l’âme)

  59. Désolée mais il devrait écouter Bobby Lapointe, qui lui l’était, et avec un talent d’écriture qui lui fait défaut.

  60. Là, c’est du sérieux. Un type immense.

    Dieu, qu’elle était belle
    Nue à la chandelle,
    Ma sœur !
    Elle attendait son
    Aimable garçon-
    Brasseur.

    Dieu, qu’elle était nue,
    Rosement charnue,
    Adèle,
    Au moment hélas
    Qu’elle soufflait la
    Chandelle.

    Ténèbres bien faites
    Pour ces longues fêtes
    Et pour
    Ces luttes, ces rages,
    Ces fleuves, ces nages,
    D’amour !

    Je n’ai su jamais
    Comment ils s’aimaient,
    Ô drames !
    La vie et la mort
    Faisaient un seul corps
    En flammes.

    Jamais plus au monde
    Je n’écoute rien,
    Rien comme
    Ces cris de ma blonde
    Sœur et du vaurien,
    Son homme.

    Derrière la porte,
    Le ciel commençait,
    Torride !
    Mon âme, sois forte,
    Tout, sauf l’amour, c’est
    Le vide.

  61. @ Monch : C’est pour un concours ? Vous avez gagné haut la main. Qui c’est tous ces gens dont vous reproduisez fidèlement l’oeuvre dans mon carnet ?
    @ Babeth : Shame on you
    @ Anna : et Boris Vian

  62. Ah, kesse ke vous voulez, j’adore la poésie, alors que certain(e)s n’aiment que l’apparence de la poésie…
    Là, c’était Norge…
    En même temps, j’ plaisante, faut pas croire… j’ me marre…

  63. Alors là on est d’accord, c’est génial et magnifique. C’est de qui ? (j’adore, merde !)

  64. @ MCA : Je l’ajoute à ma liste de gens à découvrir. Norge donc. Merci.

  65. @FM. J’ promets de plus vous emmerder avec ces textes rapportés.

    @Anna. Eh ben, voilà !… Pffffouuu !

  66. @ MCA : Mais non, pas du tout. Découvrir, faire découvrir, c’est l’objet de ce site, sinon autant rester dans des correspondances privées. Cela me plait au contraire que vous nous proposiez des noms, des textes (et même des Colette Magny, c’est pour vous dire :0)) et/ou des coups de coeur.

  67. Ah! Enfin ! Colette Magny! Mais Frédérique, il n’y en a qu’…Une!

  68. Maman! maman! tu nous as fait quoi ce soir?!

  69. Maman? Je sors direct d’un diner de cons! Je peux venir minnant-de suite? Allez, dis-moi oui!!
    (Anna, elle fait des sillons de travers, vu qu’elle est poète, mais moi non : je suis de la terre et j’y retournerai à ce qu’on dit.)

    Frédérique, je ne fais que passer… c’est la vie.

  70. Depluloin, c’est une bête de somme qui fait le boulot pour lequel il est né (tu crois quand même pas qu’elle voulait vraiment un fils, hé ! banane ! il lui manquait juste une paire de bras derrière la paire de bœufs.
    Moi je suis la chouchoute et je fais des bonshommes de neige, et ça Maman, ça la rend dingue !
    Hein Maman qu’c’est vrai ? Hein ? dis, hein !
    Depluloin t’es qu’une grosse patate !

  71. @Depluloin: et si vous faites un blog tenez moi au courant…
    Un truc sur le cinéma par exemple…
    (j’aime bien votre écriture incisive).

  72. « Tiens, c’est une girafe et j’ai cru si longtemps que c’était un pommier. Alors ces pommes que j’aimais tant ? — C’était de la crotte, Aristide. — De la crotte ! alors, j’aimais de la crotte ? — Mais oui, Aristide, on peut se tromper et le principal c’est d’aimer. »

    Norge (dans Les cerveaux brûlés)

    Un poil moraliste mais je confirme, Norge c’est bien.

  73. @ Babeth 31 : Au lieu de prier, occupe toi de tes enfants !
    @ Gilles : Le titre est beau.

  74. Que ces enfants sont bruyants!!!!

  75. Je parie que L…..c connaît Norge.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
error: Les textes et photographies sont soumis aux Droits d auteurs